(Photo: Gracieuseté - B7) L'ouverture de la brasserie Les Sans-Tavernes est prévue pour la mi-mai.

La brasserie artisanale Les Sans-Tavernes entre dans les derniers préparatifs avant son ouverture prévue à la mi-mai dans le Bâtiment 7. Les fondateurs de l’entreprise de Pointe-Saint-Charles peuvent maintenant profiter d’une bourse de 30 000$ de PME MTL Grand Sud-Ouest pour compléter leur projet.

Aménager un lieu où les résidents de Pointe-Saint-Charles pourront se réunir autour d’une bière après le travail et les week-ends est l’objectif premier des Sans-Tavernes, dont le permis permettra d’ailleurs d’accueillir les enfants.

«On veut que les gens se sentent comme chez eux et que tout le monde puisse se permettre cette sortie», soutient la responsable du marketing, Caroline Monast-Landriault.

Le modèle d’économie circulaire privilégié par l’ensemble des projets du Bâtiment 7 permettra la vente des produits à prix abordables. «On essaie de se procurer des équipements usagés, de récolter des dons et de chercher du financement solidaire afin de réduire nos coûts au maximum», explique-t-elle.

L’équipe utilisera d’ailleurs le coup de pouce de PME MTL Grand Sud-Ouest pour faire une étude de marché et payer une partie de l’équipement.

Avec deux brasseurs professionnels au sein de son équipe, la brasserie Les Sans-Tavernes produira ses propres bières. On y trouvera entre autres une stout, une session IPA et une blonde légère. Les différentes saveurs seront sujettes à changement au fil des saisons et pourront être achetées pour consommation sur place ou à l’extérieur.

«Sur nos douze bières en fût, il y en aura huit de notre cru. On aime encourager les autres brasseries qui nous ressemblent, que ce soit à Montréal ou ailleurs au Québec», souligne Mme Monast-Landriault. D’autres produits québécois seront aussi disponibles, comme du cidre et des spiritueux.

L’espace de 120 places assises, incluant la terrasse, comprendra également un service de restaurant. En plus des repas chauds sur l’heure du midi pour les travailleurs du coin, un menu de style pub sera offert en soirée.

Cent tavernes
L’idée d’ouvrir une brasserie artisanale nommée Les Sans Tavernes germait dans la tête des six membres fondateurs depuis 2009. «Pointe-Saint-Charles était connu avant comme le quartier aux cent tavernes où tous les travailleurs se rassemblaient autour d’une bière. Depuis, les usines ont fermé et il n’y a presque plus de bars. On voulait donc l’offrir à nouveau aux résidents», explique Mme Monast-Landriault.

Alors que le projet du Bâtiment 7 stagnait, ils ont songé à s’installer sur la rue du Centre, mais le prix et l’espace restreint des locaux disponibles les ont rebutés. Ils sont donc revenus à leurs anciens amours et ont commencé à s’impliquer davantage dans le développement du bâtiment à vocation communautaire situé au coin des rues Sainte-Madeleine et Le Ber.

Depuis son acquisition par le Collectif 7 à nous, en avril 2017, les travaux vont bon train. L’ouverture officielle de la première phase du projet, qui comprendra entre autres la brasserie artisanale, est prévue pour la mi-mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!