(Photo: TC Media – Justine Gravel) Depuis la transformation de ce tronçon de la rue Rose-de-Lima en sens unique vers le nord, la circulation de transit circule sur les rues résidentielles Workman et Delisle.

Pour mettre fin à la circulation de transit en provenance de l’A-720 Ouest sur les rues résidentielles Workman et Delisle, dans Saint-Henri, l’arrondissement procédera à un changement de signalisation dans les prochaines semaines. Une pancarte sera installée à l’angle des rues Rose-de-Lima et Saint-Jacques indiquant que le secteur est ouvert à la circulation locale uniquement.

Depuis que le tronçon de la rue Rose-de-Lima, entre les rues Notre-Dame Ouest et Workman est devenu un sens unique vers le nord, suite à l’aménagement du parc du Bonheur-d’Occasion cet été, les résidents du quartier se plaignent de la forte présence de véhicules dans leur secteur.

«C’est dangereux puisque plusieurs enfants circulent pour se rendre à pied à l’école Victor-Rousselot. Notre rue est devenu la rue commerciale», déplore Fée-Ann McNabb, résidente de la rue Workman. Elle avait d’ailleurs fait circuler une pétition au début de l’hiver auprès de ses voisins pour mettre de la pression aux élus afin que la situation soit corrigée.

Au départ, il était prévu que la rue Rose-de-Lima devienne un sens unique vers le nord jusqu’à la rue Saint-Jacques, ce qui aurait évité la circulation de transit sur les rues résidentielles. Mais, l’ex-maire de Montréal, Denis Coderre, s’était opposé à cette mesure proposée par les élus du Sud-Ouest, soutenant qu’il ne souhaitait pas que le Sud-Ouest devienne un deuxième Plateau Mont-Royal.

Maintenant président du comité exécutif, le maire Benoit Dorais est en mesure de remettre le projet sur la table, mais il n’a pas l’intention d’y donner suite pour le moment, préférant plutôt interdire cette rue à la circulation de transit.

«Une pancarte indiquera l’obligation de continuer jusqu’à l’avenue Atwater si vous n’êtes pas un résident», indique-t-il. Le maire Dorais compte aussi renforcer la présence policière dans le secteur afin de s’assurer que les automobilistes respectent le règlement.

Solution efficace?
Déjà testée ailleurs dans le quartier, notamment au coin des rues Charlevoix et Sainte-Cunégonde, il s’agit d’une solution qui fonctionne selon le maire puisque les résidents peuvent se rendre facilement chez eux, en plus de permette une déviation de la circulation de transit. Toutefois, Mme McNabb n’est pas de cet avis. «Je ne pense pas vraiment que les gens vont le respecter. Et même s’il y a la police, comment elle va savoir si ce sont des résidents ou non?», se questionne-t-elle.

La mère de deux enfants s’inquiète également d’une autre situation. «De plus en plus, on voit des gens venir emprunter notre rue plutôt que la rue Notre-Dame pour se sauver des arrêts et des passages piétons», déplore-t-elle.

L’arrondissement du Sud-Ouest est présentement en attente auprès de l’arrondissement de Rosemont, qui est responsable de la fabrication de panneaux de signalisation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!