(Photo: Gracieuseté - Julie Cavalieri-Lessard) Les Petits Futés ont terminé en première place dans le volet robotique.

Les Petits Futés de l’école Cœur-Immaculé-de-Marie à Côte-Saint-Paul ont raflé le grand prix pour la performance de leur robot à la finale provinciale de la compétition FIRST Lego League (FLL). Ce défi scientifique basé sur la recherche, le design et la conception d’un robot autonome en blocs Lego réunissait 36 équipes des quatre coins du Québec au Marché Bonsecours.

Bien qu’ils n’aient pas réussi à se frayer un chemin jusqu’aux mondiaux de Détroit, n’ayant pas obtenu le premier rang au classement général, il s’agit néanmoins d’une victoire pour les sept jeunes de 4e année qui en était à leur première participation. La compétition s’adressant aux élèves de 9 à 14 ans, l’équipe devait se mesurer à des jeunes beaucoup plus âgés.

«Avec un total de 190 points, nous avons réussi à devancer de 20 points les élèves d’une école secondaire», souligne fièrement l’enseignante et coach de l’équipe, Ève Ayotte.

Toute la classe a participé à la conception du robot à travers des ateliers axés sur la technologie. Les plus motivés, qui ont été sélectionnés pour participer à la compétition, se sont rencontrés à maintes reprises en dehors des heures de cours pour poursuivre le projet.

Encadrés par l’enseignante et un étudiant finissant en génie mécanique de l’École de technologie supérieure (ÉTS), Maxime Santerre, qui agissait à titre de mentor, ils ont travaillé sur la programmation de leur robot pendant des mois.

Lors de la compétition du 26 mars, l’engin devait remplir différentes missions en échange de points notamment se frayer un chemin sur la table de jeu pour recueillir des objets et les déposer dans les endroits indiqués.

Développer l’intérêt
Passionnée par la technologie, Mme Ayotte initie ses élèves à la programmation depuis maintenant quatre ans. «C’est une enseignante dynamique qui n’a pas peur d’innover et qui s’adapte aux besoins des enfants», explique la mère d’un des compétiteurs, Julie Cavalieri-Lessard, qui n’avait que des éloges à faire de l’enseignante.

Pour Mme Cavalieri-Lessard, c’est l’occasion pour les enfants de faire des acquis en sciences, en mathématiques et en français tout en s’amusant.

Son fils Romain a d’ailleurs eu la piqûre pour la programmation depuis la compétition FLL. Tellement qu’il a déjà entamé la conception d’un nouveau robot avec l’aide de sa professeure.

L’enseignante présentera à nouveau une délégation de l’école Cœur-Immaculée-de-Marie à la compétition de robotique FLL l’an prochain, avec comme objectif cette fois de se rendre aux mondiaux.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!