(Photo: TC Media - Justine Gravel) Les activités tenues par Eveyëko se dérouleront aux abords du canal de Lachine de juin à septembre.

Souhaitant faire une différence dans le quotidien des gens du quartier, Élodie Soledad Romeu et sa sœur Valérie ont lancé le projet Eveyëko. Dès le mois de juin, les résidents du Sud-Ouest pourront participer à des ateliers gratuits, aux abords du canal de Lachine, portant sur le mieux-vivre, que ce soit le mouvement zéro déchet, l’agriculture urbaine ou le «fait-maison».

L’idée germait dans la tête des deux résidentes de Saint-Henri depuis bientôt un an. «Je me suis toujours intéressée à tout ce qui est écoresponsable, soutient Élodie, qui a développé cette conscience environnementale au travers de ses nombreux voyages. Je sais que c’est quelque chose qui touche les gens du quartier aussi, mais il n’y a pas vraiment d’actions concrètes qui sont faites».

Elle a donc décidé de passer de la parole aux actes en sondant les résidents sur les réseaux sociaux afin de recenser les différentes problématiques qu’ils vivent au quotidien. Le besoin de bien s’alimenter à faible coût, d’avoir un espace citoyen et un quartier plus dynamique est principalement ressorti.

«Eveyëko est donc un mixte de tout ça. En gros, c’est un lieu de partage de connaissances entre voisins afin d’être autonomes et améliorer son style de vie. Ce sont des résidents qui animeront et participeront aux ateliers», résume la cofondatrice.

Jusqu’à présent une dizaine de personnes ont manifesté leur intention d’animer des activités ou de présenter une conférence et les deux femmes sont toujours en recrutement.

«Ce n’est pas obligatoire que ce soit des professionnels, juste des gens passionnés par des initiatives ayant un impact social et environnemental», précise la femme de 34 ans, qui compte intégrer des organisateurs communautaires et des commerçants du coin au projet.

Une fois l’équipe établie, l’horaire des activités sera dévoilé.

Lieu de rencontre
Les activités se tiendront tout l’été en bordure du canal, dans Saint-Henri Ouest. Le terrain choisi est la propriété d’un commerce du quartier, le Riverside sur la rue Saint-Ambroise.

«Le propriétaire souhaitait faire de son bar un lieu de rassemblement pour les gens du coin, mais il est plutôt fréquenté par des gens d’ailleurs. Alors, il nous a proposé d’occuper l’espace pour remplir sa mission de départ», souligne Mme Soledad-Romeu.

Comme la programmation se fera majoritairement à l’extérieur, la fin des activités est prévue pour septembre. Toutefois, les fondatrices aimeraient la prolonger à l’année. «Nous avons déjà parlé du projet aux élus et nous aimerions établir un partenariat avec eux afin d’obtenir un local», explique la jeune femme.

Pour le moment, Eveyëko est entièrement fait sur une base bénévole, mais les deux sœurs aimeraient éventuellement s’enregistrer en tant qu’organisme à but non-lucratif afin de pouvoir obtenir du financement et payer leurs animateurs.

Plus d’infos ici

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!