(Photo: Métro Média - Archives) L'anneau de glace sera installé dans la partie ouest du stationnement du métro Angrignon, près du bâtiment de l'ancien Fort Angrignon.

L’anneau de glace réfrigéré verra finalement le jour en 2019 dans le parc Angrignon, après cinq ans de mobilisation citoyenne. L’installation de 5,2 M$, qui répond aux normes de la Fédération de patinage de vitesse du Québec, est une première dans la grande région de Montréal.

La structure démontable, de 400 m de longueur et de 13 mètres de largeur, sera aménagée dans le stationnement de la station de métro Angrignon pour les trois prochains hivers, de novembre à mars. Les coûts seront entièrement assumés par la Ville de Montréal.

«Comme un anneau permanent représente des coûts substantiels, notre administration a opté pour un aménagement temporaire, ce qui nous permettra de voir évoluer l’achalandage et ainsi évaluer la pertinence de doter le site d’une installation permanente», explique la conseillère de ville, Anne-Marie Sigouin.

Les résidents du Sud-Ouest pourront en profiter de manière récréative tandis que les athlètes pourront s’y entraîner. «Il est un peu trop tôt pour déterminer le calendrier d’utilisation. Tout le fonctionnement sera confié à un organisme à but non lucratif», précise le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

D’abord prévue pour décembre 2020, l’ouverture de l’anneau de glace a été devancée d’un an. Cette décision satisfait Mathilde Charron, la porte-parole du comité citoyen revendiquant l’anneau, même si elle souhaitait voir le projet se concrétiser dès l’hiver prochain.

«Les gens du Sud-Ouest pourront en profiter un hiver plus tôt, souligne la résidente de Ville-Émard âgée de 14 ans. Il n’y a presque rien dans le Sud-Ouest, les glaces sont souvent inadéquates, donc maintenant on pourra patiner plus souvent à l’extérieur».

Patineuse de compétition, Mathilde compte s’entraîner sur le futur anneau du parc Angrignon. «Présentement je fais du courte piste, mais ça se pourrait que je fasse du longue piste maintenant», ajoute-t-elle.

Actuellement, on compte une seule patinoire longue piste au Québec et elle est située en banlieue de la capitale.

Historique
En 2013, une pétition réunissant 1500 signatures de résidents du Sud-ouest avait été déposée au conseil municipal de la Ville de Montréal, alors sous la gouverne de l’ex-maire Denis Coderre.

Ce dernier avait donné le feu vert à l’aménagement d’un anneau de glace temporaire pour l’hiver 2017, mais l’avis défavorable de Stationnement de Montréal avait fait avorter le projet. La Société évoquait que la perte de 450 espaces de stationnement près de la station de métro Angrignon, dans une période où les chantiers se multipliaient dans l’arrondissement, était inadmissible.

Projet Montréal avait alors manifesté son désaccord face à cette décision qui repoussait la mise en œuvre du projet à 2020.

Les élus se sont cette fois assuré qu’un tel scénario ne se reproduise pas. «Toutes les analyses ont été faites, le travail s’est fait en collaboration avec Stationnement Montréal, KPH Turcot et le ministère des Transports», renchérit le maire Dorais.

Les places de stationnement ne seront pas remplacées, mais le maire Dorais soutient que cette perte d’espace ne posera pas problème, le stationnement étant présentement sous-utilisé durant la période hivernale.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!