(Photo: Métro Média - Josie Desmarais) Les consultations publiques au sujet de l'aménagement de la dalle-parc auront lieu «le plus rapidement possible», selon la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

La construction de la dalle-parc, ce lien vert pour les piétons et cyclistes qui reliera les arrondissements du Sud-Ouest et de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce en surplombant l’autoroute 20, devrait débuter en 2020. Les résidents seront consultés par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) à propos des futurs aménagements, qui comprendront également un immense parc.

«Nous souhaitons faire un lien entre deux quartiers, mais nous voulons faire un aménagement fabuleux, une raison pour laquelle les Montréalais voudront se déplacer», a lancé la mairesse de Montréal, Valérie Plante, en marge d’une conférence de presse au belvédère Terry Fox, jeudi.

Les résidents des quartiers riverains de l’échangeur Turcot pourront se prononcer sur les éléments qu’ils souhaitent voir dans les plans. «Est-ce qu’on va y ajouter des plans d’eau, des endroits pour observer des oiseaux, une patinoire», a illustré Mme Plante.

Aucune date n’est prévue pour le moment, mais la mairesse assure que les consultations auront lieu «le plus rapidement possible».

Une étude de faisabilité suivra le processus consultatif. «En réalité, ce sera la période où on déterminera ce qui sera fait, en se basant sur les conclusions de la démarche citoyenne», explique le ministre des Transports, André Fortin. L’étude, estimée à 350 000$, sera financée à parts égales par la Ville de Montréal et Québec.

Élections
Satisfaits des avancées du projet, les groupes qui militent pour la dalle-parc depuis plus d’un an auraient toutefois souhaité avoir davantage de détails. «C’est certain que nous aurions aimé une date pour les consultations. Nous allons suivre ça très attentivement dans les prochaines semaines», a indiqué Tania Gonzalez, la responsable des transports au Conseil régional de l’environnement (CRE) de Montréal.

Selon Mme Gonzalez, plus il y aura d’étapes franchies avant les élections provinciales d’octobre, plus il sera difficile d’écarter le projet, advenant que les libéraux ne soient pas réélus.

Pour Lisa Mintz, la fondatrice du collectif «Sauvons la Falaise» et une des principales militantes de la dalle-parc, l’annonce de jeudi n’est pas qu’une simple promesse électorale. «Je crois qu’il y a vraiment une volonté réelle. La preuve, il n’y avait pas seulement les libéraux aujourd’hui, il y avait aussi plusieurs membres de l’administration montréalaise», a-t-elle soutenu.

Même si le gouvernement a réservé une partie du budget pour les projets de transport actif, il est encore trop tôt, aux dires du ministre Fortin, pour déterminer le montant qui sera destiné à la dalle-parc et de quelle manière il sera partagé entre les instances gouvernementales.

Rappelons qu’en 2012, le projet avait été écarté par Québec en raison de son coût élevé, alors évalué à 40 M$. À l’époque, il n’était pas encore question d’intégrer la dalle-parc à un immense parc dans la cour Turcot.

Historique

– La dalle-parc figurait dans l’avant-projet préliminaire de l’échangeur Turcot présenté en 2010;
– Elle ne figurait plus sur l’avant-projet définitif en 2012;
– Au printemps 2017, les groupes sociaux se sont mobilisés et ont lancé une pétition qui a récolté plus de 10 000 signatures. Ils ont répété plusieurs actions dans l’année qui a suivi;
– Le projet est revenu sur la table en novembre 2017. Alors que Valérie Plante et André Fortin, tous deux nouvellement en poste, visitaient l’échangeur Turcot, ils ont mentionné leur intérêt de mener à terme le projet;
– En février, 125 000$ ont été réservés par la Ville de Montréal afin de mener une étude de faisabilité du projet.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!