(Photo: Métro Média – Patrick Sicotte) Claudia Poulin et Dominic Fournier souhaitaient trouver un moyen de manger sainement tout en économisant du temps et de l'argent.

Les affaires vont bien pour Dominic Fournier et Claudia Poulin, ce jeune couple de Griffintown qui se trouve derrière l’entreprise Evive Smoothie. Il y a à peine deux ans, ils concoctaient leurs smoothies en cubes surgelés faits de fruits et légumes biologiques dans la cuisine de leurs parents et les voilà maintenant distribués dans plus de 700 points de vente au Canada. Pour l’année 2018, les entrepreneurs visent un chiffre d’affaires de 1,5 M$.

«Au départ, on ne voulait pas se partir en affaires. On étudiait à l’université, moi en psychoéducation et lui en génie, explique la jeune femme de 26 ans. Chaque matin, je préparais des smoothies et je trouvais que ça prenait du temps. J’ai donc commencé à les préparer d’avance et à les congeler en portion individuelle.»

C’est à ce moment que tout a débuté. Constatant le temps qu’ils économisaient dans la préparation de leur déjeuner tout en pouvant continuer de manger sainement, les deux étudiants ont décidé de vendre leur produit à leur famille et à leurs amis.

«Après le lancement de notre page Facebook, la demande commençait à être trop grande. J’ai dû faire un choix entre ma maîtrise et mon entreprise», se rappelle-t-elle.

Depuis, elle n’a jamais regretté de s’être lancée à temps plein en affaires, d’autant plus qu’elle a l’occasion de relever ce nouveau défi avec son copain de longue date.

Produit
La qualité de leur produit différencie Evive Smoothie de la concurrence selon Claudia Poulin. «C’est fait à partir de fruits et légumes biologiques, de superaliments et de protéines végétales. Tout est naturel, contrairement à d’autres produits sur le marché qui sont moins frais. Et surtout, c’est super facile à préparer», précise-t-elle.

Chaque emballage de huit cubes représente une portion. Il ne suffit qu’à les mélanger à de l’eau ou du lait végétal, comme du lait d’amande ou de soya, sans avoir besoin de recourir à un mélangeur.

«On n’a qu’à attendre une quinzaine de minutes que les cubes ramollissent. Au départ, j’étais dans les épiceries toutes les fins de semaine pour faire des démonstrations», lance l’entrepreneure qui quittera bientôt pour un mois en Colombie-Britannique afin de faire de la promotion.

Expansion
À leurs débuts, le couple distribuait lui-même ses produits dans les épiceries naturelles et quelques magasins grande surface. «Nous faisions tout nous-mêmes, les recettes, la préparation, l’emballage, lance Dominic Fournier. Maintenant, on a de l’aide.»

Établis dans le Complexe Dompark dans Ville-Émard depuis trois mois, les bureaux d’Evive Smoothie comptent désormais six employés en plus d’une quinzaine d’autres qui travaillent à l’usine de production de Saint-Hyacinthe.

Les entrepreneurs peuvent également compter sur cinq distributeurs à travers le Canada, qui desservent leurs 700 points de vente, que ce soit des cafés, des centres sportifs, des épiceries ou des restaurants comme Le Gros Luxe.

En septembre, les entrepreneurs souhaitent lancer un nouveau projet aux États-Unis. «Il est encore trop tôt pour dire ce que ce sera, mais c’est un test en vue de savoir si ce serait un bon marché pour nous», renchérit M. Fournier.

Récemment de passage à l’émission Dans l’œil du Dragon, ils ont pu bénéficier d’une offre conjointe entre les investisseurs Martin-Luc Archambault et Caroline Néron. Ils souhaitent utiliser les 100 000$ prévus pour promouvoir leur produit un peu partout en Amérique du Nord.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!