Gracieuseté Le pianiste John Roney présente des spectacles extérieurs qui lui ressemblent dans le cadre de  «Piano Folies du jeudi».

John Roney est l’un des pianiste et compositeur de jazz les plus estimés au Canada. Après avoir accompagné les plus grands comme Ginette Reno et Alain Caron, voilà qu’il présente de façon décontractée des concerts en plein air sur la terrasse du centre culturel de Pierrefonds dans le cadre de Piano Folies du jeudi.

Dans son spectacle, il retrace l’histoire du piano. Le 16 août, À la française, le pianiste joue des airs de Brel, Piaf, Aznavour ainsi que Debussy.

Le Torontois, installé à Montréal depuis 2001, a joué sur toutes les scènes du monde, ici tout comme en Chine, en Europe et en Afrique. Habitué aux foules, John Roney est un régulier du Festival international de Jazz de Montréal. Il rêvait de mettre de l’avant le pianiste performeur qu’il a toujours été.

«Je me sens comme un poisson dans l’eau lorsque j’anime ce type de spectacles, confie-t-il. Ce projet mijotait depuis des années. J’aime raconter de courtes leçons d’histoire avec mon piano.»

Environnement naturel

John Roney est aussi professeur adjoint à la faculté de musique de l’Université de Montréal.

«Ça fait une vingtaine d’années que je fais des spectacles en salles. De pouvoir partager ma musique à l’extérieur, lors de concerts gratuits, pour le grand public, est très gratifiant. J’aime aller chercher les gens dans leur environnement naturel», dit-il avec modestie.

Dans ses spectacles, le pianiste interprète les plus grandes musiques.

«J’ajoute, ici et là, ma touche personnelle avec des imitations de styles différents telles que ceux de Jerry Lee Lewis, Dave Brubeck et Stevie Wonder. J’aime me glisser dans la peau de ses grands personnages. J’ai un petit côté théâtral», mentionne-t-il avec amusement.

Plaisir

John Roney semble être rendu à une étape de sa carrière où il n’a plus rien à prouver. Il cumule des nominations et distinctions à l’ADISQ, aux Juno, aux Prix Opus ainsi qu’au Canadian Jazz Awards.

Jusqu’à présent, il a participé à plus de 50 enregistrements de disques et a lui-même ses propres albums avec la maison de jazz Effendi Records.

Ce virtuose extroverti a décidé de se mettre à l’avant-plan.

«Ma formation musicale est variée. Je joue aussi bien de la musique classique que du jazz et du populaire. J’ai choisi les pièces de mon spectacle parce qu’elles me représentent bien. Je suis content de pouvoir exprimer à travers elles mon identité», précise l’artiste.

Les spectateurs pourront s’installer en demi-cercle, avec leurs chaises de jardin, atour du piano de John Roney.

«À la française», jeudi 16 août, 19h. Terrasse du Centre culturel de Pierrefonds-Roxboro (13 850, boulevard Gouin Ouest).

Pour plus d’infos

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!