Chaque semaine, La Voix Pop invite les candidats au poste de député provincial dans Saint-Henri-Sainte-Anne à exprimer leur point de vue sur différents enjeux locaux. Leur réponse est publiée telle quelle, aucune faute d’orthographe n’a été corrigée. Leur participation n’est pas obligatoire.

La première question posée est: quels sont les trois points, en ordre de priorité, à améliorer dans Saint-Henri-Sainte-Anne?


Dominique Anglade – Parti libéral du Québec
Je souhaite améliorer le bien-être de nos familles et de nos enfants. C’est pourquoi je m’engage à appuyer les démarches des citoyens afin de construire une école dans Griffintown, d’agrandir l’école De la Petite-Bourgogne et de rénover les établissements scolaires du quartier.

Afin d’améliorer la qualité de vie de nos aînés, je poursuivrai ma collaboration avec les organismes communautaires pour lesquels j’ai d’ailleurs été en mesure d’obtenir un financement ponctuel de plus de 500 000$. Je m’engage donc à mettre sur pied un rendez-vous trimestriel pour nos aînés afin de prendre en compte leurs besoins et créer une synergie avec les organismes.

Nous devons combiner le développement social et le développement économique de notre quartier. C’est ainsi que chaque citoyen parviendra à développer son plein potentiel. Je m’engage à trouver les meilleures façons de faciliter la vie de nos entrepreneurs, notamment en les mettant en lien avec le milieu économique.


Jesse Chase – Parti vert du Québec
1) Gentrification: moins de parking, les loyer augmente et les restos qui coute chers. Seulement motivé par les profits, pas les personnes. Le déplacement des personnes.

2) Alimentation sécuritaire: la création des fermes urbains dans des shipping container va produire 10 000 à 15 000 morceaux de produit par récolte (example: laitue 8x/annee). Créer des épiceries autogérer par les citoyens qui vendre leur produits. Créer des emploi et stabilize l’économie locale et solidaire.

3) Services social: des clsc, école dentaire, alimentation frais et local dans les pharmacies va réduire la besoins des medicaments pharma


Dieudonné Ella Oyono – Parti québécois
Le Parti Québécois constate que les citoyens de St-Henri –Ste-Anne vivent au quotidien des problèmes majeurs et particulièrement sur les plans suivants :
1. La santé: Nous cesserons de tout orienter vers les médecins et ramènerons l’équilibre vers les patients et l’accès aux soins. Nous garantirons un accès de proximité à une infirmière spécialisée dans chaque CLSC jusqu’à 21 heures, 7 jours sur 7.

2. Le soutien aux aînés: Nous augmenterons le soutien à domicile à chaque année, en investissant un milliard de dollars supplémentaires sur 4 ans. De plus, nous mettrons en place des équipes multidisciplinaires afin de soutenir les personnes aînées qui désirent rester chez elles.

3. Le soutien aux familles: Pour alléger le fardeau financier des familles, nous rétablirons le tarif unique dans les CPE et nous leur fournirons de l’aide pour se libérer du fardeau des lunchs et l’achat des fournitures scolaires.


Sylvie Hamel – Coalition avenir Québec
Le taux de sortie sans diplôme ni qualification au secondaire est de près de 45% dans certaines écoles du sud-ouest. La lutte contre le décrochage scolaire doit être une priorité, mais la réussite scolaire dépend d’un vaste ensemble de mesures qui dépassent l’école proprement dite. Le succès de nos jeunes dépend d’un environnement sain qui favorisera le développement de tous leurs talents. Je considère donc qu’il y a trois choses à améliorer dans la circonscription.

Premièrement, il faut mettre plus de ressources dans nos écoles en fournissant davantage de services et de ressources professionnels destinés aux enfants.
Deuxièmement, il faut favoriser la revitalisation des artères commerciales du sud-ouest afin de favoriser la venue de commerces de proximité offrant des aliments sains afin de contrer le problème de désert alimentaire.
Troisièmement, nous devons agir en la matière d’accès au logement, car les familles à faible revenu peinent à se loger adéquatement.


Caroline Orchard – Parti conservateur du Québec
Premièrement, ramener la qualité de vie des résidents(e) en améliorant les services offerts aux sans-abri du quartier, un nouvel afflux important d’itinérance dans SHSA, est devenu un cauchemar pour certain citoyens (e), surtout les résidences tout près des entrés de la STM. Je suggère, une meilleure communication entre les organismes locaux avec des rencontres annuelles, une meilleure coordination des services offerts, pour éviter que les sans-abri se retrouve dans la rue constamment.

J’aimerais que les rues résidentielles du quartier ne soient plus utilisées comme artère principal, le danger de la vitesse des automobilistes, met à risque la sécurité des enfants, les personnes âgés et animaux.

Faire de la pression sur le gouvernement du Canada pour rendre le Canal Lachine un attrait touristique 365 jours par année, avec des concours de fleurs, du patin à glace et bien d’autres idées, qui pourrait rendre SHSA, the next place to be …


Benoit Racette – Québec solidaire
Une grande partie des personnes habitant la circonscription vivent des problèmes d’accès à un logement abordable, à l’éducation et à un environnement sécuritaire.

Le 1/3 des ménages consacre plus de 30% de son revenu au logement. La construction de condos ne répond pas à leurs besoins. Nous à QS voulons combattre la spéculation foncière et de faire construire 4000 logements abordables dans la circonscription.

La vétusté et le manque d’écoles – notamment dans Griffintown et Saint-Henri – entraînent des délocalisations d’élèves. QS propose un réinvestissement en éducation, grâce à la taxation des banques et des grandes compagnies, afin de la rendre accessible et gratuite pour tout le monde.

Les trains de matières dangereuses qui traversent la circonscription mettent en danger la vie de milliers de personnes. Il faut s’affranchir de la pétroéconomie canadienne afin d’éviter de nouveaux déraillements dans nos quartiers. Travaillons à ce que la circonscription demeure populaire!


Steven Scott – Nouveau parti démocratique du Québec
1. Le coût et la condition du logement constituent le plus grand défi dans St-Henri–Ste-Anne. Pour financer des logements abordables, je propose un fonds provincial, qui emprunte de l’argent dans le marché monétaire, qui sera rembourser par les locataires. Aussi il nous faut un contrôle strict des loyers et la salubrité des appartements. Le RDL doit être à nous pas aux propriétaires!

2. Soins et santé sont aussi un grand défi pour nous. Nous avons besoin d’un régime de santé 100% universel qui couvre 100% du corps (dents etc.) et 100% des médicaments (d’assurance-médicaments). Nous avons aussi besoin d’avoir 100% du personnel requis pour les hôpitaux et résidences. Il n’y a pas de raison d’attendre!

3. Le transport est également un grand problème. Beaucoup des voitures utilisent Atwater, St-Jaques etc. comme corridor. Ça doit finir. Le transport en commun doit être plus abordable et accessible pour tou.te.s.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!