La Voix Pop - Archives L'ancien candidat pour le Parti vert du Québec aux élections du 5 octobre, Jesse Chase, s'est fait remercier.

Jesse Chase, qui briguait le siège dans la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne aux prochaines élections, a été viré du Parti vert (PVQ). Il a eu des désaccords politiques et certains reproches à l’endroit du chef, Alex Tyrrell.

«Je me suis fait renvoyer parce que j’ai exprimé mon opinion, indique le candidat. Les trois raisons étaient ma grammaire, mon enthousiasme et le fait que j’ai émis des critiques.»

M. Chase reproche notamment au chef du PVQ, de ne pas être conséquent et d’emprunter les idéologies du colonialisme. «Il se dit militant révolutionnaire, alors qu’il veut collaborer avec Hydro-Québec et retirer les armes de la police, lance-t-il. Au Parti vert, on n’est pas supposés travailler avec les entreprises qui ont le monopole, on veut plutôt décentraliser.»

Selon lui, M. Tyrrell aurait plutôt des valeurs bourgeoises. «Ces politiciens qui arrivent dans une organisation communautaire pour prendre des photos un mois avant les élections ne sont pas militants ou révolutionnaires», dit-il.

Manque d’enthousiasme
De son côté, Alex Tyrrell explique en entrevue avec La Voix Pop que Jesse Chase était devenu très peu enthousiaste par rapport à sa candidature et son implication dans l’élection.
«C’est quelqu’un qui est actif dans sa communauté et avec qui nous partageons certaines valeurs, mais il ne voulait pas faire partie du système politique en lui-même», soutient le chef du PVQ.

M. Tyrrell ne comprend pas les reproches qui lui sont faits. «Il peut me traiter de bourgeois s’il le veut, je suis dans un appartement avec deux autres colocataires à 760$ pour trois personnes, je n’ai aucune épargne et j’ai mis tous mes efforts sur l’avancement du Parti vert», se défend-il.

Concernant la collaboration avec Hydro-Québec, le chef explique qu’un programme d’ampleur est préconisé par son parti pour établir des serres dans toutes les grandes villes du Québec.
«On veut que le provincial finance les serres qui seraient construites par Hydro-Québec pour l’agriculture urbaine, ajoute-t-il. Il nous a reproché d’être coloniaux avec cette idée. Hydro est société d’État nationalisée, certes, mais je ne vois pas où il veut en venir.»

Jesse Chase aurait d’ailleurs annulé sa présence lors de l’annonce du projet.

Ces divergences, ajoutés aux fautes d’orthographe dans les réponses des candidats aux questions de La Voix Pop ont accéléré la décision du parti de montrer la porte au candidat.

«Le PVQ met des ressources en place pour corriger des textes avant qu’ils soient envoyés dans les médias, on était un peu dans l’embarras», révèle M. Tyrrell.

Le prochain candidat a déjà été validé par le comité électoral, mais n’a pas encore été annoncé officiellement. Il s’agirait de Jean-Pierre Dufort, qui travaillerait dans la circonscription et habiterait à Lachine.

Jesse Chase ne sera donc pas candidat pour les prochaines élections et se concentrera sur son travail de terrain. «J’essaie de lancer dans mon programme de petit déjeuner avec la coalition de la Petite-Bourgogne, on veut aussi ouvrir une coopérative», conclut-il.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!