(Photo: Voix Pop - Justine Gravel) Les quelque 400 élèves de l'école Charles-Lemoyne se sont réunis dans la cour pour s'échauffer avant la Course Terry Fox pour laquelle ils ont récolté 730$.

Les élèves de l’école Charles-Lemoyne dans Pointe-Saint-Charles ont couru la semaine dernière pour aider à vaincre le cancer, une initiative de trois jeunes qui souhaitaient sensibiliser leurs camarades à la cause. Ils ont mis sur pied une Course Terry Fox qui est organisée dans de nombreux points du globe chaque année afin de recueillir des fonds au profit de la recherche contre cette maladie qui touche une personne sur deux au cours de sa vie.

Plus de 400 élèves, de la maternelle à la 6e année, ont parcouru le quadrilatère entourant l’école de la rue Mullins pendant plusieurs tours, après un échauffement animé par les trois organisateurs, Maxim Léa Thomas, Arthur Perrin et River MacDougall.

«J’avais fait la Course Terry Fox avec ma famille et j’en ai parlé à mes élèves. C’est River qui a proposé au conseil d’école de faire une grande course pour tous les élèves. Ensuite, Arthur et Maxim Léa se sont ajoutés pour travailler sur le projet», explique l’enseignante Christine Simoneau, qui a aidé les enfants tout au long de l’organisation.

Au cours des cinq dernières semaines, ils se rencontraient chaque midi afin de fabriquer des affiches et des dépliants à présenter aux élèves. «On a regardé beaucoup de livres pour trouver plein d’informations sur Terry Fox, explique Arthur, actuellement en 3e année dans le volet alternatif. On a ramassé 730$ pour que la compagnie Terry Fox paye les scientifiques à trouver un remède pour le cancer.»

Maxim Léa avait une raison toute particulière de s’intéresser à la cause. «Mon arrière-grand-père a eu le cancer et ma grand-mère aussi, mais maintenant elle est guérie», dit l’élève de 4e année. Pour River, c’était surtout pour le plaisir de courir avec ses amis. «J’ai fait huit tours», lance fièrement le jeune de 3e année.

Chose certaine, les trois organisateurs comptent répéter l’expérience l’an prochain. «Il faut le faire pour les nouveaux qui vont entrer en maternelle», explique Arthur.

Les trois organisateurs: Maxim Léa, Arthur et River

Terry Fox
La Course Terry Fox vise à remémorer le Marathon de l’espoir entrepris par l’athlète canadien alors qu’il était atteint d’un ostéosarcome, une forme de cancer qui débute généralement au genou avant de se propager dans les muscles et les tendons.

C’est donc avec une jambe artificielle que le jeune homme de 21 ans a tenté de parcourir le Canada d’un océan à l’autre en partant de l’Atlantique. Son exploit a toutefois pris fin en Ontario, après 143 jours et 5373 km, en raison d’une masse cancéreuse de la taille d’une balle de golf qui s’était logée dans ses poumons.

Peu de temps après, à l’âge de 22 ans, Terry Fox décédera des suites d’une pneumonie. Inspiré par le courage du défunt, Steve Fonyo, un survivant du cancer également amputé d’une jambe, a réussi l’exploit entamé par Fox, trois ans après sa mort. Une distance de 14 925 km en 425 jours qui lui a permis de récolter plus de 14 M$ pour la cause.

L’histoire de Terry Fox a aussi inspiré des gens à l’extérieur des frontières du Canada. Des pays du monde entier, notamment l’Allemagne, l’Espagne, le Vietnam et l’Inde, organisent des événements annuels en son honneur. Les sommes récoltées sont alors remises à des établissements de recherche nationaux reconnus et approuvés par la Fondation Terry Fox

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!