(Photo: Gracieuseté - Annie-Ève Dumontier) En devenant le porte-parole du défi Lecture à la carte, l'auteur Simon Boulerice souhaitait partager sa passion avec les gens du quartier qu'il habite depuis plus d'une décennie.

Afin de faire découvrir les plaisirs de la lecture aux jeunes et aux moins jeunes, les quatre bibliothèques du Sud-Ouest ont décidé de les mettre au défi. En lisant tous les livres suggérés sur les cartes thématiques disponibles dans les bibliothèques, les participants connaîtront de nouveaux auteurs et genres littéraires tout en courant la chance de gagner plusieurs prix dans les commerces de l’arrondissement.

«Il y a six livres par carte et chaque carte remplie donne une chance de remporter le tirage. C’est un défi qui est réalisable, même pour les personnes qui ne sont pas de très grands lecteurs», explique la chef de section des bibliothèques Saint-Charles et Georges-Vanier, Éliane Béliveau-Cantin, qui se trouve derrière l’initiative.

Des chèques-cadeaux du restaurant Smoking Vallée ou encore de la boutique Pops Art se trouvent notamment parmi les récompenses qui seront tirées les 15 décembre et 20 mars.

Les participants ont le choix parmi plusieurs thèmes. Ceux qui opteront pour la carte «D’ici et d’ailleurs» par exemple, devront sélectionner des livres écrits par des auteurs en provenance de différents lieux, comme l’Australie, le Japon ou encore l’arrondissement du Sud-Ouest. «Ils pourraient choisir un livre de Simon Boulerice par exemple», lance Mme Béliveau-Cantin.

Ambassadeur
L’auteur qui réside dans l’arrondissement depuis 12 ans a d’ailleurs été spécialement choisi par la chef de section pour jouer le rôle d’ambassadeur du défi Lecture à la carte.

«Mon rôle est de transmettre ma passion. La bibliothèque a été un endroit très important dans ma jeunesse, j’aimais m’y perdre, tomber sur des livres par accident et avoir des révélations», explique M. Boulerice, qui écrit tant des livres jeunesse que des romans, des pièces de théâtre ou des recueils de poésie.

Les deux cartes de suggestions qu’il a conçues, une pour adultes et l’autre pour adolescents, font d’ailleurs écho à ses goûts variés. «Ce sont vraiment mes coups de cœur, la somme de tout ce que j’aime dans la vie. Même si ceux qui choisiront mes cartes ne les aimeront peut-être pas tous, ils feront quand même de belles découvertes et c’est le but», indique l’écrivain.

On y retrouve notamment La cloche de détresse de Sylvia Path, Le goupil d’Éric Mathieu ou encore la bande dessinée La vie d’artiste de Catherine Ocelot.

Commencer jeune
Si Simon Boulerice se trouve derrière une multitude d’œuvres littéraires, il n’a pas toujours été le passionné qu’il est aujourd’hui. «J’étais un enfant intimidé par les livres. Je ne croyais pas avoir la patience pour lire une grosse brique. J’ai commencé en lisant les bandes dessinées Archie, ça a été ma porte d’entrée. Je suis la preuve vivante que le goût de la lecture peut se développer et qu’on ne naît pas nécessairement lecteur», explique l’homme de 36 ans.

Pour lui, ce défi ludique est le médium idéal pour rejoindre les enfants et adolescents qui ne sont pas fervents de lecture. Il s’agit d’ailleurs de la principalement raison pour laquelle le concours a été lancé.

«Il n’y a pas vraiment de façon de savoir si les jeunes ont réellement lu les livres, mais même s’ils en ont lu juste un ou qu’ils sont juste entrés dans la bibliothèque pour feuilleter des livres, notre mission est accomplie», renchérit Mme Béliveau-Cantin.

Les écoles du quartier et les résidents de tous les groupes d’âge sont invités à participer au concours, qui se poursuivra jusqu’en mars.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!