(Photo: Gracieuseté - Patrick Lamarche) «Du moment qu'on a les facultés affaiblies, que ce soit par la fatigue ou l'alcool ou la drogue, il ne faut pas hésiter à contacter un ami, un taxi ou Opération Nez rouge», fait valoir le coordonnateur d'Opération Nez rouge à Montréal, François Monette.

Dès le 30 novembre, les résidents du Sud-Ouest pourront bénéficier des services de raccompagnement d’Opération Nez rouge, et ce, jusqu’au 31 décembre. L’an dernier, plus de 1700 bénévoles ont sillonné les rues de Montréal pendant le temps des Fêtes pour sensibiliser les citoyens à adopter un comportement responsable sur les routes.

La Fondation du cégep du Vieux-Montréal chapeaute depuis plus d’une vingtaine d’années le service de raccompagnement pour l’ensemble de la métropole. «Plus on a de bénévoles, plus on est capable de faire de transports, souligne le coordonnateur, François Monette. Notre slogan « la meilleure idée de la soirée », s’applique aussi pour ceux qui pensent s’impliquer comme bénévole. C’est une expérience unique. Les bénévoles finissent toujours leurs soirées avec des anecdotes incroyables.»

Des entreprises proposent souvent à leurs employés de faire une soirée de raccompagnements dans le but de faire du team building.

«Ça crée des liens parce qu’on a toujours des histoires à raconter et en même temps, on a l’occasion de redonner à la société en rendant les routes du Grand Montréal plus sécuritaires», précise-t-il.

Le service sera offert jusqu’au 31 décembre avec une pause les 2, 3, 4, 9, 10, 11, 16 et 17 décembre.

Historique
Rappelons que la première édition de nez rouge a eu lieu à Québec, il y a plus de 30 ans. Un professeur de mathématiques, Jean-Marie De Koninck, qui était aussi entraîneur de l’équipe de natation de l’Université Laval, cherchait une façon originale de financer son équipe.

Il a donc mis à contribution ses 25 nageurs et nageuses pour offrir aux automobilistes ayant pris un verre de trop la possibilité d’aller les reconduire chez eux. La première opération nez rouge s’est déroulée en décembre 1984.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!