(Photo: Gracieuseté - Loïc Romer) Le projet Aire Commune devrait voir le jour dans le secteur de l'ÉTS dès l'été 2019.

Tous les ans, de plus en plus de projets au caractère innovant et créatif se joignent au mouvement Je fais Mtl, qui vise à faire de la métropole un endroit où il fait bon vivre. Parmi les petits nouveaux de cette 4e édition, deux projets se déploieront spécifiquement sur le territoire du Sud-Ouest: une clinique pédiatrique mobile et un espace de coworking et de réseautage en plein air.

Nathan Dahbi, Jean-Philippe Couture, Rislaine Benkelfat et Mustapha Makhdoom souhaitaient s’attaquer aux faiblesses du système de la santé, notamment la distance et l’engorgement, qui compromettent l’accessibilité aux soins pour de nombreuses familles, spécialement les plus vulnérables.

Pour ce faire, ils mettront sur pied un autobus à bord duquel des pédiatres prodigueront des soins aux enfants. Du nom de MobiClinique, le véhicule sera équipé de deux salles d’examen, d’une station de triage avec une infirmière et d’une salle d’attente.

En traitant les visiteurs de priorité 4 et 5 à l’extérieur de l’urgence, où moins de 40% des cas sont réellement urgents, cela permettrait de désengorger considérablement les salles d’attente, selon les quatre cofondateurs.

«C’est certain que ce n’est pas une solution pérenne. Mais, construire un nouvel hôpital peut prendre cinq ans alors que notre projet est réalisable en quelques mois. C’est une solution qui répond à un besoin urgent et qui pourra être répétée ailleurs au Québec», explique M. Dahbi.

La MobiClinique se stationnera dans un quartier différent du Sud-Ouest tous les jours, que ce soit près d’un organisme communautaire ou d’un parc. Ses services seront accessibles en 2020, mais les cofondateurs procéderont à une période test dès l’an prochain.

Les fondateurs de la MobiClinique

Réseauter
Déployée dans le Mile-End depuis l’été dernier, Aire Commune a fait ses preuves auprès de la communauté d’affaires du Plateau Mont-Royal, mais aussi auprès de la population locale.

L’objectif de cet espace éphémère adapté au travail en plein air, prenant place sur l’avenue de Gaspé, était de créer des connexions entre les entrepreneurs, travailleurs et étudiants évoluant dans le même quartier par le biais d’événements corporatifs, mais également d’offrir un lieu de rassemblement pour les résidents riverains.

Devant le succès de sa première édition, les six cofondateurs, tous administrateurs de l’organisme à but non lucratif (OBNL) Îlot 84, ont décidé qu’ils répéteraient la formule dans le Quartier de l’Innovation (QI). S’ils ne se sont pas encore arrêtés sur le lieu exact de la deuxième Aire Commune, ceux-ci aimeraient que l’endroit ouvre ses portes dès la saison chaude.

«On trouve que le secteur de l’ÉTS (École de technologie supérieure) est très intéressant, de par les liens à faire entre les entreprises du secteur, la communauté étudiante et les résidents», explique l’une des fondatrices, Marie-Pier Tessier de L’Étoile.

La même formule sera privilégiée, c’est-à-dire une programmation alternant des conférences, des ateliers, des soirées réseautage et des événements sociaux, mais les thèmes abordés seront sujets à changement puisque les cofondateurs comptent s’adapter à leur nouvel écosystème.

«Comme nous nous installerons dans le QI, c’est certain que l’innovation sera mise de l’avant, tout comme les sciences, la technologie et les entreprises du secteur», ajoute-t-elle.

À l’instar des 53 autres porteurs de projets qui font partie de la 4e cohorte de Je fais Mtl, la jeune entrepreneure s’est jointe au mouvement pour profiter d’un réseau formé d’autres personnes ayant à cœur le rayonnement de la métropole.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!