La députée sortante et candidate du Parti libéral, Marguerite Blais, a été réélue pour un quatrième mandat dans la circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne.

Victoire écrasante pour la libérale, qui a obtenu une majorité de 11 540 voix sur la candidate du Parti québécois, Véronique Fournier.  

Marguerite Blais a reçu l’appui de 19 795 électeurs contre 8255 pour la péquiste.

Le candidat de la Coalition avenir Québec, Louis-Philippe Boulanger, est arrivé troisième avec 4218 voix tandis que 4029 électeurs ont choisi Molly Alexander, de Québec solidaire.

Vers 21h30, peu de temps après avoir été déclarée élue, c’est une Marguerite Blais gonflée à bloc qui a fait son entrée dans le local de campagne de la rue Notre-Dame. On la sentait portée par sa propre victoire, mais aussi par la performance du PLQ. «Un gouvernement majoritaire!», a-t-elle lancé sous les applaudissements bruyants des militants.  

Pour la députée, le projet de charte de la laïcité proposée par le PQ aura joué un rôle important durant cette campagne. Elle a confié avoir senti sur le terrain ce qu’elle n’avait pas senti il y a 18 mois. Elle a dit avoir ressenti «une très grande division». 

Pour Mme Blais, le résultat du vote qui reporte les libéraux au pouvoir constitue un message clair. «Ça veut dire que les Québécois n’aiment pas la division», a-t-elle déclaré.

«Je pense qu’on est capable de vivre au Québec dans notre culture avec les cultures des autres, dans le respect des différences», a soutenu Mme Blais.

Pour elle, «l’emploi, l’économie, la santé, l’éducation» sont les questions qui doivent retenir l’attention du gouvernement. «On veut que les gens aient des emplois pour faire vivre leur famille», a insisté la députée. «On doit s’occuper de nos aînés, de soins à domicile, de répit pour les proches aidants», a-t-elle ajouté.

Une fois de plus, Saint-Henri–Sainte-Anne a échappé au PQ, qui n’a pas faire élire un député dans le secteur depuis 1976. «On a fait une excellente campagne», a néanmoins commenté Véronique Fournier fière des thèmes qu’elle a abordés. «J’ai interpellé les partis sur la question des enjeux locaux, et je suis très contente de ça», a confié l’ex-conseillère municipale.

Le PLQ «a fait une campagne de peur», a par ailleurs déploré Mme Fournier. «Les même épouvantails ont été sortis».

Elle estime que cette stratégie a «détourné la campagne des enjeux». «Je cherche encore les engagements du PLQ», a-t-elle dit.

Un électeur sur deux  

Pas moins d’un électeur sur deux a voté pour Marguerite Blais.

Elle a obtenu 52,52% des suffrages tandis que la péquiste a recueilli 21,9% des voix.

Il s’agit d’une augmentation importante des appuis à la libérale par rapport au scrutin de 2012 où elle obtenait 38,45% des suffrages exprimés.  

Quant au vote péquiste, il ne cesse de s’éroder. Le parti obtenait 37,08% des voix lors de l’élection de 2008 et 32,07% en 2012.

La CAQ a également vu glisser ses appuis. Le parti de François Legault a recueilli 11,19% des suffrages comparativement à 15,42% lors du dernier scrutin. Léger fléchissement aussi du côté de Québec solidaire, qui a obtenu 10,69% des voix par rapport à 11,30% en 2012.

Alors que 55 999 personnes étaient habiles à voter, le taux de participation a été de 68,29%, à peine plus que le taux de 68,13% enregistré lors de la dernière élection.

 

Les résultats

Marguerite Blais, Parti libéral : 19 795          

Véronique Fournier, Parti québécois : 8255      

Louis-Philippe Boulanger, Coalition avenir Québec : 4218    

Molly Alexander, Québec solidaire : 4029    

Sharon Sweeney, Parti vert du Québec: 700        

Anna Kruzynski, Parti nul: 293

Étienne Forest, Option nationale : 225  

Jairo Gaston Sanchez, Bloc pot: 174  

 

Majorité de 11 540 voix pour Marguerite Blais  

Électeurs inscrits : 55 999   

Taux de participation: 68,29%      

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!