Le Conseil municipal de la Ville de Montréal a adopté à l’unanimité, le 27 mai, la motion de Coalition Montréal concernant la sécurité ferroviaire.

Le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, et ses collègues de Coalition Montréal ont déposé la motion demandant notamment des modifications législatives afin que les compagnies ferroviaires déclarent en temps réel ce que les trains transportent.

«Ça va plus loin» que la motion adoptée en août dernier par le Conseil municipal suite à la tragédie survenue à Lac-Mégantic, a souligné M. Dorais. On exige que les villes soient informées en temps réel du transit de matières dangereuses sur leur territoire. «On demande de l’information en temps réel quant à la sécurité, quant aux mesures d’urgence à prendre», a insisté le maire.

«C’est essentiel», a approuvé Craig Sauvé, conseiller dans le district de Saint-Henri–La Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles et porte-parole de Projet Montréal en matière de transport.

Par cette motion, on demande aussi la mise en place d’un mécanisme pour informer la population lorsqu’un incident se produit. «Les citoyens sont de plus en plus préoccupés par ce qui se véhicule par convoi ferroviaire derrière chez eux», a rappelé Benoit Dorais. «Il y a moyen d’arriver avec un mécanisme complet, simple pour assurer la sécurité des citoyens.»

L’arrondissement du Sud-Ouest est préoccupé par le dossier de la sécurité ferroviaire alors que trois incidents sont survenus sur son territoire depuis trois ans. En septembre 2011, un déraillement s’est produit dans Pointe-Saint-Charles. Le 23 février dernier, dans Saint-Henri, un accident impliquant deux trains a entraîné le déversement d’environ 3500 litres de diésel. Le 3 mai dernier, quatre wagons, dont un contenant des matières dangereuses, ont quitté les rails, dans une gare de triage de Pointe-Saint-Charles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!