(Photo TC Media – André Desroches) Quelque 125 personnes étaient réunies au Théâtre Paradoxe pour prendre part à l'exercice s’inscrivant dans le travail de préparation du Plan d’action local pour l’économie et l’emploi 2015-2018.
«Habiter, travailler, vivre le Sud-Ouest»: l’assemblée générale du Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO), qui avait lieu le 24 septembre, aura été l’occasion pour la communauté de discuter de ces enjeux.

Quelque 125 personnes étaient au Théâtre Paradoxe pour prendre part à l’exercice s’inscrivant dans le travail de préparation du Plan d’action local pour l’économie et l’emploi (PALÉE) 2015-2018. Mis à jour tous les trois ans par le RESO, ce document contiendra les orientations stratégiques de développement de la main-d’œuvre ainsi que du développement économique et territorial pour l’arrondissement.

Réunis en petits groupes, les participants ont été invités à échanger sur les grands thèmes qui sont ressortis des discussions menées au printemps dernier par les collèges électoraux du RESO. Ils avaient une mission: dégager quelques grandes idées sur ces enjeux.

Il a été question d’embauche locale, de l’importance de l’accès à la formation, des façons de mieux aider les entreprises à de développer au-delà du financement. Comment faciliter le recrutement de la main-d’oeuvre selon les besoins des entreprises, comment renouveler l’image de marque du Sud-Ouest, comment faire connaître l’offre culturelle étaient aussi des thèmes à l’ordre du jour.

Profusion d’idées

La moisson d’idées a été abondante.

Au plan culturel, on a notamment proposé la création d’un lieu de résidence pour les artistes, lequel comporterait aussi des lieux de diffusion. Autre proposition: une signalétique pour mieux faire connaître les points d’intérêt de l’arrondissement.

Et pourquoi, ont proposé certains, ne pas développer une ligne du type «1 800 Sud-Ouest» ou un site Internet qui fournirait de l’information pour encourager l’achat local?

En ce qui a trait à l’aide au développement des entreprises, une piste qui a été évoquée est celle du mentorat entre entreprises assuré par des employés. Autre voie à ne pas négliger: encourager le réseautage par secteur d’activités.

Au chapitre de l’emploi, les participants n’ont pas été avares de suggestions: développer une culture d’embauche locale, organiser des salons de l’emploi, créer une banque d’emplois locaux, provoquer des rencontres entre les chercheurs d’emploi et les employeurs avec des journées portes ouvertes dans les entreprises, faire connaître les possibilités de métiers en demande dans le Sud-Ouest, trouver en un seul endroit – un guichet unique – les postes disponibles dans le Sud-Ouest. Il faudrait aussi identifier les besoins en main-d’œuvre et adapter les formations pour répondre à ces besoins, a-t-on fait valoir.

Bref, beaucoup de matière, beaucoup de pistes d’action dont le RESO tiendra compte dans la préparation du PALÉE, a indiqué le directeur général de l’organisme, Pierre Morrissette.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!