Du 12 au 16 novembre, le Regroupement économique et social du Sud-Ouest organisait la 2e édition de la Semaine de la culture entrepreneuriale; «Une semaine pour donner la piqûre de l’entrepreneuriat à tout le monde», comme l’a mentionné lors du lancement le directeur général du RESO, Pierre Morrissette.

«Il y a un nouveau buzz autour de la promotion de l’entrepreneuriat au Québec et à Montréal en particulier», a souligné M. Morrissette. Et le RESO contribue à propager la bonne parole. «On veut que l’entrepreneuriat dans le Sud-Ouest ça se développe, ça se consolide», a insisté la vice-présidente du RESO, Édith Cyr.

Ce développement se caractérise – la présence de l’École de technologie supérieure aidant – par la naissance d’entreprises innovantes, a expliqué le directeur du Service aux entreprises du RESO, Marc Beausoleil. Entreprises qui tablent sur les technologies et les énergies vertes, entreprises à valeur ajoutée, «on voit le changement», a-t-il dit. «Ça se consolide», a indiqué M. Beausoleil, notant que l’on assiste à la formation dans le Sud-Ouest d’une «micro-grappe», d’un regroupement de ce type d’entreprises.

On a eu droit à une semaine bien remplie. Elle a notamment été ponctuée d’ateliers sur le démarrage d’une entreprise ainsi que sur le financement et la commercialisation d’entreprises technologiques. Plus de 170 jeunes filles âgées de 12 à 17 ans ont pris part à l’événement Glambition, une journée d’ateliers qui leur a permis de «voir que l’entrepreneuriat, c’est quelque chose d’accessible», a indiqué Patricia Ogé, agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse au Carrefour jeunesse-emploi du Sud-Ouest.

Le grand public a pu en apprendre un peu plus sur la boutique La Gaillarde et le Musée des ondes Émile Berliner, deux entreprises d’économie sociale, lors de la soirée «Saint-Henri, d’hier à aujourd’hui» au cours de laquelle on a présenté un défilé de mode de trouvailles rétros et d’écodesign québécois.

Certificats de reconnaissance

Le RESO a par ailleurs profité de cette semaine pour remettre des certificats de reconnaissance à des entrepreneurs.

«C’est l’occasion de rendre hommage aux entrepreneurs», a souligné Pierre Morrissette, d’y aller d’un «témoignage d’appréciation envers ceux qui choisissent le Sud-Ouest pour faire des affaires».

Des certificats ont été décernés à Développement Effenco, qui a mis au point un système hybride hydraulique pour camions à ordure, au Groupe 3R, une entreprise spécialisée dans le design intérieur, plus particulièrement celui des cuisines et des salles de bains, à l’entreprise Terragon, laquelle met au point des appareils grâce auxquels les communautés peuvent traiter localement leurs déchets, à la Corporation Prochaps, un manufacturier de jambières pour l’équitation, et à Smart CleanTech Partners, qui offre des services-conseils à des entreprises pour les aider à accélérer leur croissance.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!