Le Comité de Vigilance Turcot a demandé au ministre des Transports du Québec «de ralentir les travaux, qui ne sont pas urgents, dans la cour Turcot afin de donner au gouvernement du Québec le temps nécessaire pour bonifier le projet de réfection du complexe Turcot».

«Le gouvernement devrait ralentir la cadence des travaux dans la cour Turcot pour conserver le plus de marge de manœuvre possible afin de le bonifier par une meilleure offre de transport collectif, une réduction de la circulation automobile à destination du centre-ville et une meilleure intégration urbaine du projet dans les quartiers traversées», a déclaré Daniel Bouchard, responsable des campagnes transports du Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), un des organismes membres du comité.

Le Parti québécois, on le sait, s’est montré critique face au projet adopté sous le régime libéral. Le Comité de Vigilance rappelle d’ailleurs que depuis la prise du pouvoir par le PQ, le 4 septembre dernier, plusieurs ministres concernés par le dossier, Sylvain Gaudreault aux transports, Daniel Breton à l’environnement et Jean-François Lisée, ministre responsable de la Métropole, ont mentionné qu’ils souhaitaient revoir le projet de réfection. Le comité souligne aussi que «tous les élus montréalais parlent également d’une seule voix pour obtenir du gouvernement Marois un réaménagement de l’échangeur Turcot à échelle humaine, en mettant la priorité sur les transports en commun».

Créé en 2010, le Comité de vigilance Turcot est composé notamment du Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO), de l’Association Canadienne des Médecins pour l’environnement, du CRE-Montréal, d’Équiterre, de la Fondation David Suzuki et du Réseau des ingénieurs de Québec. (A.D.)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!