Le Conseil municipal de la Ville de Montréal a adopté, le 22 octobre, l’accord de développement des anciens terrains du CN dans Pointe-Saint-Charles.

«Nous sommes très fiers du travail qui a été fait», a commenté le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais lors de l’adoption de l’accord intervenu entre la Ville et le Groupe Mach, propriétaire des terrains.

Le vaste site comprendra, au nord, les futurs ateliers de l’Agence métropolitaine de transport, au centre, la conservation et la réutilisation des bâtiments existants à des fins commerciales et industrielles et au sud, un développement résidentiel sur un terrain vacant.

L’accord, a souligné Benoit Dorais, prévoit notamment la préservation du parc de la Congrégation ainsi que l’investissement de 500 000$ pour la mise en place de mesures d’apaisement de la circulation dans les rues avoisinantes, en amont du projet. Il y aura aussi 25% de logements sociaux et communautaires dans les 825 unités d’habitation qui seront construites. C’est plus que le taux de 15% prévu dans la Stratégie d’inclusion du logement abordable dans les grands projets. M. Dorais a également mentionné la création d’un pôle communautaire et culturel avec la cession gratuite du Bâtiment 7 de 8100 mètres carrés à un organisme communautaire assorti d’une somme de 1 M$ million pour commencer son aménagement.

La Table de concertation communautaire Action-Gardien a salué l’adoption de l’accord. «Depuis près de neuf ans, suite à la fermeture d’Alstom, le quartier se mobilise sans relâche pour que cet immense site historique de 35 hectares soit redéveloppé en réponse aux besoins locaux et selon une vision d’ensemble, incluant emplois, logements, équipements et espaces verts, services de proximité, art et culture», a rappelé l’organisme.

«Certes, des compromis ont dû être faits, et nous sommes loin du projet urbain imaginé par les citoyens. Mais les mobilisations ont porté fuit, avec l’obtention de gains majeurs pour le quartier et l’abandon d’éléments très contestés du projet du propriétaire», a indiqué Karine Triollet de la Table Action-Gardien.

«Les 25% de logements sociaux, environ 210 unités, sont attendus avec impatience et soulagement pour combler une partie des nombreux besoins», a fait savoir Evelyne Lemaire du Regroupement Information Logement.

Regroupant le Centre social autogéré, la Fonderie Darling/Quartier éphémère, le Club populaire des consommateurs, Action-Gardien, Nathacha Alexandroff et l’architecte Mark Poddubiuk, le Collectif 7 à Nous, qui a bénéficié de l’appui du Regroupement économique et social du Sud-Ouest, est également satisfait de l’accord. Dès que la réhabilitation de l’édifice le permettra, a-t-il expliqué, on y installera des ateliers d’artistes, un café-bar, une salle de spectacle multifonctionnelle, un hall d’exposition, une brasserie artisanale, un marché public régulier et d’autres services à but non lucratif.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!