(Photo Serge Boisvert) Président et cofondateur de l'entreprise TrouveMoiUnPro, Andrei Uglar a accepté la présidence d'honneur du 22e Concours québécois en entrepreneuriat – Sud-Ouest de l’Île et Ville-Marie.

Président d’honneur du 22e Concours québécois en entrepreneuriat – Sud-Ouest de l’Île et Ville-Marie, Andrei Uglar y est allé lors de la cérémonie de lancement de quelques conseils pour qui veut démarrer son entreprise. Lauréat du concours en 2012 dans la catégorie Services aux individus, le président et cofondateur de l’entreprise TrouveMoiUnPro a énuméré cinq critères qu’il faut, à son avis, prendre en compte pour mettre toutes les chances de son côté.

«Je n’ai pas un parcours typique, a avoué M. Uglar. Je ne suis pas l’entrepreneur typique qui a parti son stand de limonade à sept ans.»

Il a d’abord été banquier d’affaires. Il a passé les huit dernières années chez TC Transcontinental où il a mis sur pied et géré Weblocal, une division de marketing en ligne.

L’entreprise qu’il a cofondée, TrouveMoiUnPro, permet à quiconque ayant un projet de rénovation d’obtenir trois soumissions différentes en moins de 24 heures. On réfère les meilleurs entrepreneurs qui sont qualifiés pour le projet spécifique, qui desservent la région en question et qui sont disponibles au temps voulu.

Pour se lancer donc, cinq critères à considérer selon Andrei Uglar. Primo, «il faut s’appuyer sur des compétences que l’on possède déjà, sur quelque chose qu’on sait déjà faire».

Deuxièmement, «il faut s’assurer que l’on répond à un besoin».

Troisièmement, il faut «avoir un modèle d’affaires et de revenus relativement clairs».

De plus, a-t-il suggéré, pas une mauvais idée de développer un produit peu coûteux et de le sortir rapidement pour avoir le feedback du marché. L’entreprise s’ajuste alors en fonction de ces réactions.

Enfin, il a insisté sur l’importance d’avoir une bonne équipe. M. Uglar l’a constaté: «les investisseurs investissent davantage dans les gens que dans une idée.» «Il faut bien s’entourer, a-t-il dit. S’assurer d’avoir la bonne équipe avant de partir, c’est super important. Ça devient une deuxième famille. Ça prend des gens en qui on doit avoir une confiance aveugle.» Il recommande de s’entourer d’une équipe multidisciplinaire, de s’assurer qu’il y ait une complémentarité entre les partenaires.

Quant au Concours québécois en entrepreneuriat, il s’agit pour Andrei Uglar d’une formidable opportunité offerte aux gens qui veulent se lancer en affaires. «Ça donne un bon boost, je peux en témoigner», a-t-il confié. On bénéficie d’un regard neuf et professionnel sur son projet. «Ça nous a donné une validation externe», a-t-il résumé.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus