Une délégation néo-démocrate composée des députés Hélène LeBlanc (LaSalle-Émard), Ève Péclet (La Pointe-de-l’Île) et Jamie Nicholls (Vaudreuil-Soulanges) a visité récemment les raffineries Suncor et PetraChem à Montréal afin de se faire une idée plus claire sur les différents enjeux liés au pétrole dans la région.

En tant que porte-parole de l’opposition officielle en matière d’industrie, Hélène LeBlanc se dit particulièrement intéressée par les impacts de cette industrie sur l’économie du Grand Montréal.

Lors de sa tournée effectuée l’été dernier dans le nord de l’Alberta, elle a pu voir et saisir l’ensemble du processus de transformation, allant de l’extraction aux produits à valeur ajoutée. «Plusieurs produits dérivés du pétrole sont produits ici à Montréal, comme le polyester et les contenants alimentaires. Ces matières font partie de notre quotidien, il est crucial que nous puissions trouver des façons propres et durables de les transformer», a commenté Mme LeBlanc.

Durant leur visite, les députés ont notamment discuté d’un éventuel renversement du flux pétrolier de la canalisation 9B. La compagnie Enbridge se propose d’inverser le sens d’écoulement d’un tronçon de cette canalisation qui se situe entre North Westover, en Ontario, et Montréal pour répondre à la demande de ses clients d’un accès accru au pétrole brut de l’Ouest canadien, qui provient d’un certain nombre de sources en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba, afin d’alimenter le marché du raffinage au Québec. «L’un des avantages du renversement, c’est que le pétrole canadien permettrait aux raffineries d’ici de diversifier leurs sources d’approvisionnement, a indiqué Hélène LeBlanc. Par contre, nous devons absolument nous assurer de l’aspect sécuritaire et environnemental d’un tel projet avant d’aller de l’avant.» (A.D.)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!