(Photo courtoisie) Mariouche Gagné, présidente d’Harricana par Mariouche.

Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) invite toute la communauté du Sud-Ouest à participer, le 25 septembre, au forum ayant pour thème L’entrepreneuriat, moteur du développement économique local.

Pour l’occasion, une table ronde animée par René Vézina, chroniqueur au journal Les Affaires et au 98,5 FM, réunira des entrepreneurs réputés du Sud-Ouest: Natalie Voland, présidente de Gestion immobilière Quo Vadis et des complexes Canal Lachine et Dompark, Madeleine Juneau, directrice générale de la Maison Saint-Gabriel, Yves Beauchamp, directeur général de l’École de

technologie supérieure (ÉTS), et Annie de Grandmont, directrice de La Gaillarde.

L’événement aura lieu à l’ÉTS, 1100, rue Notre-Dame Ouest. Il commencera à 17h15 par une allocution de Mariouche Gagné, présidente d’Harricana par Mariouche. Le forum sera précédé de l’assemblée annuelle du RESO à 16h. Inscription à 15h30.

Soutien à l’entrepreneuriat

Depuis sa création, le RESO a développé un ensemble de services pour soutenir le démarrage et la consolidation d’entreprises créatrices d’emplois et qui contribuent à la revitalisation et au développement économique et social du Sud-Ouest.

Dans sa Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat dévoilée l’automne dernier, le gouvernement du Québec a décidé de miser sur le réseau des Centres locaux de développement et des Corporations de développement économique communautaire, dont le RESO fait partie, pour soutenir la création, la croissance et le transfert d’entreprises. Cette reconnaissance est venue renforcer leur action, entre autres par le maintien pour au moins un an de leur financement complet et par l’ajout d’une capitalisation de 10 M$ pour les Fonds locaux d’investissement.

Pour le RESO, «l’entrepreneuriat sous toutes ses formes doit être privilégié et renforcé». Avec ce forum, il veut «donner la parole à ceux qui se dévouent corps et âme à mettre sur pied et à développer leur entreprise, qu’elle soit privée, institutionnelle, d’économie sociale ou coopérative». Le RESO veut «promouvoir les valeurs entrepreneuriales – le sens de l’initiative, le goût du risque (calculé !), la créativité, l’autonomie, la persévérance, la débrouillardise – chez les jeunes comme chez les adultes, qu’ils aient l’intention ou non de démarrer une entreprise». Pour le RESO, ces valeurs ont une portée universelle et sont tout aussi pertinentes pour la réussite scolaire, le développement de services communautaires et la commercialisation d’innovations technologiques.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus