Le président du comité exécutif, Michael Applebaum, a déposé le Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2013-2015 de la Ville de Montréal. Totalisant un montant de 4,1 G$ pour l’ensemble de la Ville, il inclut une somme de 358,2 M$ inscrite au PTI des arrondissements. Il prévoit des investissements de 20 M$ dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

De cette somme, 6,3 M$ seront investis en 2013. Parmi les projets qui seront financés au cours de la première année: le programme de réaménagement de parcs anciens, notamment l’aménagement d’un terrain de soccer synthétique dans le parc de La Vérendrye, et le réaménagement du parc Ignace-Bourget (2,2 M$), les programme de protection des bâtiments sportifs (1,1 M$) et de réfection routière (1,7 M$) ainsi que le programme d’acquisition de mobilier urbain (210 000 $).

Au-delà de ces investissements inscrits au PTI de l’arrondissement, le PTI de la ville-centre prévoit également des investissements reliés aux services offerts par les arrondissements aux citoyens: 60 M$ en 2013 dans le programme de réfection du réseau routier local et 15 M$ dans le projet d’acquisition de véhicules, et 9,3 M$, toujours en 2013, dans le programme d’amélioration des aménagements dans les parcs. Injection aussi de 60,8 M$ entre 2013 et 2015 dans le programme des arénas et de 33 M$ dans le programme de rénovation, d’agrandissement et de construction de bibliothèques.

Pour la chef de l’Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel, le PTI de la Ville ne corrige pas les iniquités, comme s’était engagée à la faire l’administration Tremblay-Applebaum. «Les Montréalais vivront la même iniquité dans l’offre de services et d’équipements», a-t-elle déploré.

Pour la conseillère du Sud-Ouest et vice-présidente de la Commission sur les finances et l’administration, Véronique Fournier, «l’exemple le plus probant est l’écart qui se creuse entre les arrondissements».

«L’arrondissement Saint-Laurent (85 000 habitants) bénéficie d’un PTI qui totalise 71 M$, dont 51 M$ seront à la charge des contribuables de la ville-centre et des programmes de subventions, alors que l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension (142 000 habitants) aura à sa disposition un total de 18 M$», a-t-elle souligné.

Pour éviter que les iniquités actuelles se perpétuent, Vision Montréal réclame la révision des règles de financement des investissements, afin d’assurer le rattrapage dans les arrondissements moins bien dotés. (A.D.)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!