Le projet immobilier qui devrait voir le jour au 50, rue des Seigneurs – site de l’ancienne usine Sonoco – a franchi l’étape de la deuxième lecture lors de la séance du conseil d’arrondissement du 6 mars. La conseillère Sophie Thiébaut a toutefois voté contre la résolution, soulevant notamment des préoccupations en ce qui concerne la hauteur de bâtiments et l’augmentation de la circulation que le projet entraînera dans le secteur. Des inquiétudes qui ont aussi été exprimées par des citoyens.

Le promoteur prévoit construire 480 unités d’habitation sur le site délimité par les rues Basin et des Seigneurs et le canal de Lachine.

La hauteur permise pour les bâtiments qui seront érigés sur la partie sud du site, au bord du canal, atteindra 44 mètres (14 étages). L’arrondissement a d’ailleurs demandé à la ville centre d’autoriser une telle hauteur. Le Plan d’urbanisme prévoit une hauteur maximale de 25 mètres dans cette zone.

«Sur la hauteur, ça ne passe pas», a insisté Sophie Thiébaut. Elle a évoqué un effet «canyon» pour les promeneurs au bord du canal. La conseillère a également soulevé la question de la circulation dans le secteur de la rue des Seigneurs avec l’ajout de 363 places de stationnement. Avant que l’arrondissement ne donne le feu vert au projet, Mme Thiébaut aurait souhaité que l’on attende les résultats des orientations sur la planification de Griffintown découlant des audiences tenues récemment par l’Office de consultation publique de Montréal.

«Un bon projet»

«On continue à croire que le projet de la Sonoco est un bon projet», a déclaré le maire de l’arrondissement, Benoit Dorais.

Pour ce qui est de la hauteur, il a expliqué qu’il comptera plusieurs paliers et que la hauteur de 44 mètres ne concernera que 15% des constructions. M. Dorais a signalé que le projet Les Bassins du Havre développé en bordure du canal, plus à l’est, comportera trois bâtiments de vingt étages (60 mètres) et un de quatorze étages (44 mètres). Or, a-t-il mentionné, il a obtenu l’appui de tous les partis municipaux. «Il a eu le vote des trois partis», a-t-il rappelé. «Tout le monde trouvait que c’était un bon projet même s’il y a des « surhauteurs ».»

Soulignant que l’arrondissement, en approuvant le projet, respecte la réflexion de ses urbanistes et ceux de la ville centre sur les «surhauteurs», il a précisé qu’outre la zone du Programme particulier d’urbanisme Peel-Wellington et les Bassins du Havre, «le 50, rue des Seigneurs sera le seul site d’une telle hauteur dans Griffintown».

Le maire Dorais a indiqué que le projet, qui offrira une mixité habitations-commerces, prévoit la construction de 85 logements sociaux et communautaires, 70 logements abordables et des unités visant clairement les familles avec une exigence de 10% minimum de logements avec trois chambres à coucher. De plus, la cession de terrain au parc linéaire du canal de Lachine par servitude garantira un accès public direct au canal dans l’axe nord-sud. En ce qui concerne la Horizon Milling (Robin Hood), les emplois et les silos sont là pour rester, a assuré la conseillère Véronique Fournier.

Benoit Dorais a par ailleurs annoncé «qu’il y aura une étude de circulation faite pour l’ensemble de la rue Saint-Patrick, du Square Saint-Patrick à Thomas-Kieffer».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!