Fanny Perret / Collaboration spéciale Absent dans le Sud-Ouest pendant plusieurs années, le baseball mineur connaît un regain depuis 2012 avec la création de l'association des Royaux.

L’arrondissement a bien l’intention de profiter de la Politique du baseball annoncée par le maire de Montréal, Denis Coderre. D’autant plus que le sport a le vent dans les voiles dans le Sud-Ouest. Il a soumis quatre projets pour la mise à niveau de terrains.

Il s’agit de quatre terrains situés dans les parcs Hibernia, Le Ber, Vinet et Ignace-Bourget, précise le conseiller municipal Alain Vaillancourt, responsable du dossier des parcs à l’arrondissement.

L’investissement de 11 M$ sur une période de trois ans pour la réfection des terrains constitue la principale mesure de la politique.

La Ville injectera 2 M$ cette année, 4 M$ l’an prochain et 5 M$ en 2017.

Les travaux iront de la réparation des gradins et de l’éclairage en passant par l’amélioration du drainage. C’est la ville centre qui paiera 100% de la facture.

La répartition de l’argent disponible se fera en fonction de la désuétude des terrains. C’est plus tard au printemps que l’on saura quels sont les premiers terrains qui bénéficieront du programme.

On trouve 165 terrains à Montréal dont huit dans l’arrondissement du Sud-Ouest.

Retour de la ferveur
Si plusieurs ligues de balle molle pour adultes utilisent les terrains de l’arrondissement, on note le retour des enfants.

Absent dans le Sud-Ouest pendant plusieurs années, le baseball mineur connaît un regain depuis 2012 avec la création de l’association des Royaux.

«La ferveur du baseball revient dans le Sud-Ouest», se réjouit la présidente de l’association, Fanny Perret.

En 2012, l’association des Royaux comptait 33 joueurs. L’année suivante, le nombre a grimpé à 44. La saison dernière, il y avait 89 joueurs âgés de 5 à 14 ans.

Et il aurait pu y en avoir davantage. «L’an passé, on a refusé au moins 20 enfants», note Mme Perret. Encore jeune, l’association, qui repose sur des parents bénévoles, compose avec des effectifs limités. «On est un tout petit comité», précise la présidente.

La saison dernière, les huit équipes ont joué aux parcs Gadbois, Le Ber, Vinet, Hibernia et Clifford.

Fanny Perret accueille avec le sourire la politique annoncée par le maire Coderre. «C’est une bonne nouvelle pour le baseball à Montréal», estime-t-elle.

Elle souhaite que des projets soient retenus dans le Sud-Ouest. «Plus les terrains seront en bon état, mieux ce sera pour les enfants», souligne-t-elle. «Si un enfant vient jouer dans un beau parc, ça aide au dynamisme.»

Bémol
«On voit la politique d’un bon œil», indique le maire de l’arrondissement et chef de Coalition Montréal, Benoit Dorais, qui exprime toutefois un bémol. «On aurait aimé que ça serve pour les plateaux sportifs en général», dit-il. «Pourquoi cibler seulement le baseball alors qu’il y a un besoin pour toutes les pratiques sportives?»

Porte-parole de Projet Montréal en matière de sport et de loisirs, Alain Vaillancourt voit les choses du même œil. Il déplore que Denis Coderre ait ciblé un sport pour lequel il éprouve une préférence, lui qui rêve de ramener une équipe professionnelle dans la métropole.

M. Vaillancourt aurait préféré que l’argent soit alloué à l’ensemble des sports et des terrains sportifs extérieurs. Les 11 M$ «pourraient bénéficier à tous les sports», soutient-il.
Mais, ajoute le conseiller, «personne n’est contre les investissements dans les infrastructures sportives. Le but ultime est de faire bouger les jeunes.»

Malgré ces réserves, le Sud-Ouest n’a pas l’intention de regarder passer le train. «Il y a des terrains qu’on veut retaper», signale Alain Vaillancourt. «Le baseball est assez fort dans le Sud-Ouest. Il y a un intérêt local qui commence à se construire», constate-t-il. «On va supporter le baseball autant qu’on peut.»

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!