Collaboration spéciale Benoit Dorais, maire du Sud-Ouest, Michel Trudel, président, Division studios et équipement, Mel’s Studio, Philippe Schnobb, président de la STM, et Aref Salem, responsable du transport à la Ville de Montréal.

Alors que le secteur était privé jusqu’à maintenant du service de transport collectif, un autobus de la Société de transport de Montréal (STM) desservira à compter du 27 avril le parc d’entreprises de Pointe-Saint-Charles où travaillent plus de 1500 personnes.

La STM a annoncé, le 21 avril, la bonification de la ligne 74 – Bridge. L’autobus qui s’arrêtait au Complexe Loto-Québec situé sur la rue Bridge poursuivra son trajet pour desservir les rues Marc-Cantin et Carrie-Derick.

On trouve notamment dans le secteur l’entreprise TATA communications, les studios de cinéma Mel’s et les bureaux de la section de la mesure de la consommation d’eau de la Ville de Montréal.

«Comme objectif, nous espérons 200 déplacements de plus par jour sur cette ligne», explique Amélie Régis, porte-parole de la STM.

Les employeurs réclamaient un service, particulièrement les studios Mel’s, mentionne Mme Régis. «Je l’avais demandé à l’époque du maire Gérald Tremblay. On a demandé à la STM de voir si ça valait la peine», confirme Michel Trudel, président de la Division studios et équipement de Mel’s Studio, heureux de la décision de la STM.

«En 2015, il était anormal qu’il n’y ait pas de service d’autobus dans le parc d’affaires, estime-t-il. C’était un handicap pour les gens qui ne peuvent pas se rendre facilement ici.»

Faute d’autobus, des employés allaient chercher des collègues au métro, indique M. Trudel.

Sur une base régulière, 90 personnes travaillent dans les studios. Mais ça varie selon les tournages. Au cours des six prochains mois, une grosse production fera monter le chiffre de 800 à 1300 personnes, confie Michel Trudel.

Revitaliser la zone d’emplois
L’arrondissement du Sud-Ouest demandait aussi une desserte pour cette zone d’emplois qu’il travaille à revitaliser.

Le maire Benoit Dorais se dit heureux que la STM contribue à la poursuite de cet objectif. Il salue le changement apporté au circuit qui permettra de désenclaver et rendre accessible le secteur Bridge-Wellington.

Pour le président de la STM, Philippe Schnobb, cette bonification du circuit permettra de désenclaver le secteur ceinturé notamment par l’autoroute Bonaventure et les anciens terrains du CN.

La STM se donne du temps pour voir si le service sera suffisamment utilisé pour être maintenu. «Nous allons laisser passer six mois, un an», explique Amélie Régis, qui rappelle que «les circuits sont réévalués de façon continue».

La ligne sera en service en semaine entre 5h45 et 10h15, et entre 14h et 20h. Il y aura 11 arrêts en matinée et 6 en après-midi.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!