André Desroches / TC Media Depuis lundi, le terrain sportif du parc De La Vérendrye est ouvert à l'ensemble des résidents uniquement les samedis et dimanches de 13h à 17h.

Depuis le 3 août, les citoyens ont accès au nouveau terrain sportif du parc De La Vérendrye seulement huit heures par semaine pour la pratique d’activités libres.

L’arrondissement du Sud-Ouest a pris cette décision, qui sera réévaluée dans quelques semaines, dans le but de préserver la surface naturelle du terrain aménagé au coût de 1,9 M$. Le reste du temps, il est réservé aux associations de soccer et de football.

Le terrain clôturé est utilisé depuis le début de juillet par l’Association de soccer du Sud-Ouest de Montréal. Depuis lundi, il est ouvert à l’ensemble des résidents uniquement les samedis et dimanches de 13h à 17h.

Déjà, seulement quelques semaines après son ouverture, on note de l’usure à certains endroits du côté de la rue Drake. Un problème de drainage pourrait être à l’origine d’une détérioration plus rapide. Mardi, l’entrepreneur qui a aménagé le terrain a procédé à une inspection. Il doit poursuivre ses tests pour identifier la source du problème.

«On surveille l’état du terrain de très près», indique Marie Otis, chef de cabinet du maire de l’arrondissement, Benoit Dorais. L’accès sera limité aux citoyens à deux après-midi pour une période de deux à trois semaines. La situation sera réévaluée par la suite.

Payé par les citoyens
Des résidents du secteur rencontrés par TC Media espèrent que ce sera temporaire. Ils considèrent que la population devrait avoir accès au terrain en tout temps.

Expliquant ne pas fréquenter le parc, Mario Notargiacomo en fait néanmoins une question de principe. «Le terrain a été aménagé avec l’argent des citoyens et il devrait être accessible aux citoyens. Ça leur appartient», soutient-il.

Jean-François Mongeau questionne aussi la décision de l’arrondissement. «Pourquoi a-t-on laissé aux associations sportives le droit d’y jouer cette année plutôt que de permettre aux citoyens de se réapproprier leur parc et de le laisser accessible en tout temps sachant que son utilisation par les citoyens n’est nullement intensive et pas du tout régulière?», demande-t-il.

Terrain sportif du parc De La Vérendrye

M. Mongeau rappelle qu’en 2013, lors de la consultation publique tenue sur l’aménagement du parc par l’arrondissement qui envisageait à ce moment un terrain sportif synthétique clôturé, des citoyens avaient insisté sur l’importance de continuer à avoir librement accès à cet espace vert.

Compromis
Soucieux de maintenir la qualité de la surface de jeu pour les associations sportives, le maire Dorais a toujours été en faveur de cadenasser le terrain.

Les élus de Projet Montréal défendent pour leur part un accès libre. «Notre orientation générale est que tout le monde a payé pour ce terrain. Il appartient à la communauté», insiste le conseiller Alain Vaillancourt.

Mais les élus s’entendent sur l’importante de préserver la surface de jeu aménagée à grands frais. «On est d’accord sur le principe de trouver un compromis entre le sport organisé et les citoyens», explique M. Vaillancourt, qui réclame des heures supplémentaires d’accès pour les résidents.

«On aimerait bonifier l’offre avec des heures durant la semaine», souligne-t-il. En plus de la fin de semaine, le conseiller parle d’ajouter quelques heures le jeudi et entre une et deux heures trois ou quatre jours par semaine.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!