Hugo Lorini / TC Media Au total, le projet de reconstruction du complexe Turcot entraînera la coupe de 1000 arbres. Le MTQ en replantera 7700.

Une vingtaine d’arbres près de la rue Saint-Patrick, dans le secteur de l’autoroute 15, ont été abattus lundi par le ministère des Transports du Québec (MTQ) pour réaliser des travaux de fondations du futur pont du canal de Lachine.

«C’était nécessaire pour libérer de l’espace afin de construire les nouvelles infrastructures. La coupe a fait l’objet d’une certification émise par le ministère de l’Environnement», indique Sarah Bensadoun, porte-parole du MTQ.

Les travaux de construction du pont, un des chantiers du projet Turcot, ont commencé au début de février dans le secteur de Côte-Saint-Paul.

D’autres coupes sont à prévoir dans le cadre de ce chantier pour la construction des infrastructures du pont sur la rive nord du canal. «Une dizaine d’arbres seront coupés à l’ouest du centre Gadbois», mentionne Mme Bensadoun

Le projet de reconstruction du complexe Turcot entraînera au total la coupe de 1000 arbres. Des mesures compensatoires sont prévues dans le décret environnemental émis pour la réalisation du projet. «Nous allons replanter 7700 arbres dans différents aménagements paysagers», explique Sarah Bensadoun.

Les plantations seront réalisées en différentes phases. «Ça risque d’être fait plus vers la fin du projet», note la porte-parole.

La reconstruction du complexe autoroutier doit être complétée en 2020.

Planter plus rapidement
Lisa Mintz, porte-parole du regroupement de citoyens Sauvons la falaise, est consciente que la construction des fondations du pont commandait une telle mesure. «Nous reconnaissons la nécessité de couper les arbres pour les travaux», dit-elle. Mais en même temps, elle croit que les arbres auraient pu être sauvés en étant transplantés un peu plus loin à l’ouest de la rue de l’Église.

Le regroupement aimerait que les nouvelles plantations prévues dans le projet soient réalisée plus rapidement. «Plutôt que de les planter dans cinq ans, pourquoi ne pas le faire immédiatement?», questionne Mme Mintz.

L’été dernier, le regroupement qui s’était inquiété de la coupe de 150 arbres par le MTQ dans la falaise Saint-Jacques pour le projet Turcot, demande aux agences gouvernementales que de nouvelles pratiques soient adoptées en matière de coupe d’arbres à grande échelle sur l’île de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!