Archives TC Media Le propriétaire souhaite raser le bâtiment situé à l'angle des rues Saint-Patrick et Charlevoix pour construire un immeuble d'habitation.

Trois résidents du Sud-Ouest s’opposent à la démolition du bâtiment qui a été occupé pendant 82 ans par la Taverne Magnan, dans Pointe-Saint-Charles.

Réuni le 16 février dernier, le comité d’étude des demandes de démolition de l’arrondissement du Sud-Ouest a accepté la requête du propriétaire qui souhaite raser le bâtiment situé à l’angle des rues Saint-Patrick et Charlevoix pour construire un immeuble d’habitation. Les personnes s’opposant à cette décision avaient jusqu’au 17 mars pour faire appel.

Le dossier se retrouvera devant les élus de l’arrondissement lors d’une séance spéciale du conseil. Elle aura lieu au cours des prochaines semaines. Les personnes s’opposant à la démolition et celles qui y sont favorables pourront alors faire entendre leurs arguments. Les élus rendront au terme de la séance une décision qui sera finale.

La famille Magnan a vendu le bâtiment et le terrain en octobre 2014. Le propriétaire, Michael Bertone, prévoit construire un bâtiment de trois étages avec des commerces au rez-de-chaussée et 52 unités d’habitation aux étages.

«Nous faisons en sorte d’élaborer un projet qui s’intégrerait dans le quartier. Pour le moment, nous attendons les retours des représentants du milieu afin d’avancer dans nos démarches», indique André Frenet, l’urbaniste qui travaille avec le propriétaire.

Des conditions
Le comité d’étude des demandes de démolition a accordé le permis de démolition avec certaines réserves.

Il a exigé le dépôt d’un permis de construction conforme à la réglementation ainsi qu’un plan de commémoration rappelant la présence du restaurant à cet endroit pendant plus de huit décennies. Il a aussi demandé au propriétaire de tenir une consultation avec la communauté pour le développement du projet de remplacement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!