Aurélie Giordano / Collaboration spéciale Le cocktail de lancement du festival Longue vue sur le court a réuni le maire Benoit Dorais, le comédien Danny Gilmore, Benoit Desjardins, directeur artistique de l'événement, et Martin Philippe Côté, agent culturel à la maison de la culture Marie-Uguay.

La première édition du Festival international de courts métrages du Sud-Ouest de Montréal, Longue vue sur le court, a pris fin dimanche avec la remise des prix.

Le film «Avant que de tout perdre», du français Xavier Legrand, s’est illustré en remportant deux prix. Il a reçu le Prix du meilleur court métrage international et le Prix du public aîné.

Le film «Je ne suis pas un grand acteur», de Jean-Guillaume Bastien, a obtenu le Prix Vision Globale décerné au meilleur court métrage québécois.

Le Prix Ciné Pool remis pour la meilleure réalisation d’un court métrage québécois a été attribué à Charles Gervais pour son film «Collisions».

La Mention spéciale pour un court métrage international a été remise à «Chamomile» de Neritan Zinxhiria (Grèce-Albanie).

«Anatomie», de Patrick Bossé, est reparti avec le Prix spécial du jury – le Prix Inis –, tandis que «Bec de lièvre», de Louis Bélanger, a obtenu la Mention spéciale du jury.

Prix du public
La Mention spéciale du public aîné a été attribuée à «Electric Indigo» de Jean-Julien Collette (Belgique).

«Pony Place», de Joost Reijmers (Pays Bas), a reçu le Prix du public adulte alors que la Mention spéciale du public adulte a été décernée à «Petit frère» de Rémi St-Michel.

«Où je mets ma pudeur», de Sébastien Bailly (France), a été couronné du Prix du public jeune tandis que la Mention spéciale du public jeune a été attribuée à «Chaque jour est une petite vie» de Albane Fioretti et Lou-Brice Léonard (France).

Le festival avait lieu du 27 au 30 novembre à la maison de la culture Marie-Uguay. Les cinéphiles ont eu droit à 43 films en compétition et 3 hors compétition provenant de 11 pays.

Le jury professionnel était présidé par le chroniqueur de cinéma Michel Coulombe.

Public au rendez-vous
Alors que les organisateurs n’ont pas fini d’additionner les chiffres quant à la fréquentation, on peut déjà dire que le public était au rendez-vous. Les films ont été projetés dans des salles remplies. Plus de 230 personnes ont pris part à la seule soirée d’ouverture.

«Pour une première édition, c’est au-delà de mes espérances», a confié l’instigateur et directeur artistique du festival, le cinéaste Benoit Desjardins. Un succès qui laisse présager une seconde édition. «Ça augure bien», a-t-il indiqué.

«Nous avons assisté à une compétition enlevante. Ce premier festival fut un véritable succès», a souligné le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais. «Nous ne pouvons que souhaiter une seconde édition dès l’automne prochain.»

«Ce genre d’événement nous permet de constater à quel point cette nouvelle génération de cinéastes déborde de talent», a commenté la conseillère municipale Anne-Marie Sigouin.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!