Collaboration spéciale L’exposition met en lumière les décalages entre le réel et l’imaginaire.

Jusqu’au 7 juin, le Centre culturel Georges-Vanier présente l’exposition «Les imaginaires tangibles» de l’artiste Andrée Anne Vien.

Cette exposition s’intéresse à notre perception du monde. Lors d’un voyage au Burkina Faso, Andrée Anne Vien a demandé à des enfants de dessiner comment ils imaginaient le Canada.

L’expérience a été reprise par la suite, mais cette fois avec des enfants montréalais. Ces derniers devaient alors représenter un pays qu’ils n’avaient jamais visité. À partir de ces dessins, l’artiste a développé sa propre typologie, notamment en isolant certains éléments par catégories (animaux, plantes, drapeaux, etc.), afin de créer une synthèse graphique de l’imaginaire des enfants. L’exposition met en lumière les décalages entre le réel et l’imaginaire, tout en soulignant le rôle de l’imaginaire dans notre compréhension du monde.

Atelier de dessin
Les artistes en herbe de 6 à 9 ans seront invités à créer une carte du monde imaginaire en compagnie d’Andrée Anne Vien lors d’un atelier qui aura lieu le 9 mai de 13h à 14h30.

Chaque participant devra dessiner un pays sans jamais y avoir mis les pieds. C’est gratuit mais il faut s’inscrire.

Entrée libre pour l’exposition. La galerie d’art est ouverte du lundi au jeudi de 10h à 21h, le vendredi de 10h à 17h ainsi que le dimanche de 10h à 15h. Le centre culturel est situé au 2450, Workman. Renseignements au 514 931-2248 et sur le site du centre culturel.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!