Sylvain Ryan/TC Media Avec plus de 500 enfants inscrits, le Triathlon de Verdun est le plus familial de la province.

Pour la première fois en 19 ans, le Triathlon de Verdun a fait face à des problèmes causés par les conditions météorologiques ce dimanche. L’épreuve a dû être transformée en duathlon à cause d’un risque trop élevé de contamination à la bactérie E. coli dans les eaux du fleuve, provoqué par les fortes pluies.

Les précipitations n’ont cependant pas découragé les athlètes, qui étaient plus de 1200 à prendre le départ.

«La pluie provoque beaucoup de remous et peut faire augmenter le taux de bactéries E. coli dans l’eau, explique l’organisateur de l’événement Danick Charpentier. On aurait pu décider de faire nager les autres participants dans le fleuve quand même, mais on ne voulait pas courir le risque que des gens soient malades.»

Ce sont les officiels de Triathlon Québec qui ont décidé tout juste avant la course que l’épreuve de natation devait être annulée, du moins pour les catégories du championnat provincial. Une décision prise avant les analyses faites par la Ville de Montréal, puisque les échantillons ne sont prélevés que le lundi matin.

Sans la portion en eau libre, la compétition s’est transformée en duathlon, ce qui veut dire que les athlètes font deux trajets de course à pied, séparés par une épreuve de vélo.

Pour la catégorie junior, où la natation était déjà prévue en piscine, le triathlon a pu avoir lieu.

Expérience familiale
Avec plus de 500 enfants inscrits, le Triathlon de Verdun a la réputation d’être le plus familial du Québec.

«C’est vraiment beau de voir la compétition des moins de cinq ans, avec leurs flotteurs dans la piscine et les petites roues sur leurs vélos, s’attendrit M. Charpentier. C’est la relève!»

Plus de la moitié des membres du Club Phoenix, qui entraîne des triathlètes de tout le grand Sud-Ouest, sont d’ailleurs des jeunes.

Pour la famille de Marie-France Beaumont, ce type de compétition tient une place importante dans la dynamique familiale. Son conjoint, ses trois filles et elle-même sont devenus des triathlètes après que l’aînée, alors âgée de sept ans, ait décidé de se perfectionner.

«C’est vraiment grâce aux enfants qu’on s’y est mis, et maintenant, c’est devenu un mode de vie», raconte la mère de cette famille qui s’entraîne maintenant ensemble plusieurs fois par semaine.

Tous étaient sur place dimanche pour encourager Clara, 12 ans, et Selena, 7 ans. Ils faisaient partie des centaines de visiteurs qui ont foulé le parc de l’Honorable-George-O’Reilly, malgré la pluie.

Les organisateurs de l’événement planifient déjà une vingtième édition grandiose l’an prochain. «On veut impliquer la Promenade Wellington et inviter des food trucks, entre autres», spécifie M. Charpentier, qui s’est déjà entretenu avec le maire Parenteau à ce sujet.

L’arrondissement fait partie des partenaires récurrents du Triathlon de Verdun, tout comme la Fondation de l’Hôpital Douglas.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!