TC Media Les élus de Projet Montréal à Verdun déplorent la résiliation du contrat liant la compagnie Neptune Security Services à l'arrondissement pour la surveillance du territoire.

Il n’y aura plus d’agents de la surveillance dans les rues et les endroits publics de Verdun. La résiliation du contrat liant la firme externe Neptune Security Services à l’arrondissement a soulevé l’indignation des élus de Projet Montréal.

À la suite d’une enquête du vérificateur général de Montréal, il s’avère que la compagnie privée a volé jusqu’à une dizaine d’heures par jour, pour un total de quelque 28 000$. Certains des employés auraient dormi alors qu’ils étaient au travail.

Les trois représentants de l’opposition ont voté contre la fin du contrat, bien que d’accord sur le fait que les heures payées en trop devraient être réclamées à Neptune.

«On aurait simplement pu exercer une surveillance accrue [envers la compagnie]», explique la conseillère Marie-Andrée Mauger.

«L’opposition […] accepte de se faire voler sans broncher!» a exprimé le maire Jean-François Parenteau sur sa page Facebook au lendemain du vote.

Verdun était un des derniers arrondissements à transiger avec une compagnie privée pour la surveillance de son territoire.

Services décentralisés

Les agents de surveillance du territoire de Verdun offraient notamment les services de gestion animalière, l’application de la réglementation sur les matières résiduelles, la gestion du bruit et la circulation.

Mme Mauger se dit insatisfaite que les différents services aux citoyens soient séparés en plusieurs instances, comme ce sera le cas prochainement.

«Chaque arrondissement est différent et on ne peut pas tout traiter en silo», explique-t-elle.

Le Service de police de la Ville de Montréal prendra le relai pour les questions de sécurité alors qu’un inspecteur d’arrondissement sera engagé sous peu pour prendre en charge l’application des règlements. La gestion animalière sera effectuée par la nouvelle brigade canine des services centraux de la ville de Montréal.

Le maire Jean-François Parenteau se veut toutefois rassurant. «Rares sont les arrondissements qui sous-traitent encore leurs services de sécurité. Aujourd’hui, nous adoptons simplement des pratiques qui ont fait leurs preuves dans la majorité des arrondissements de Montréal», conclut-il.

Poursuite

Le maire Parenteau souhaite aller jusque devant les tribunaux dans ce dossier. «Quand on se fait voler, il faut mettre ses culottes», affirme-t-il.

Neptune Security Services était responsable depuis 2014 de la surveillance du territoire. Le maire a toutefois souligné l’excellent travail de plusieurs membres de l’équipe et a tenu à les remercier pour leurs bons services rendus aux citoyens.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!