Gracieuseté Les plans de la future école de Crawford Park, jugée trop grande par les détracteurs du projet.

Le maire Jean-François Parenteau a été catégorique: «Il n’y en aura pas de référendum.» C’est ce qu’il a au Messager, au terme d’une rencontre organisée par la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) pour informer les parents de la situation actuelle du projet d’école de Crawford Park.

Les représentants de la CSMB étaient venus expliquer aux citoyens réunis mercredi soir la décision à laquelle ils faisaient face: soit invoquer immédiatement l’article 89, qui permet d’imposer un projet servant la collectivité malgré l’opposition des voisins immédiats, soit attendre de connaître le résultat du référendum.

Le maire leur coupe donc l’herbe sous le pied en votant contre le projet à la séance du conseil de mardi prochain.

«On ne va quand même pas aller en référendum en disant aux citoyens que, si la CSMB est d’accord avec leur choix, elle va le respecter, mais que si elle ne l’est pas, elle va faire le projet quand même», fait valoir la conseillère municipale Marie-Ève Brunet.

Cela forcera la CSMB à invoquer l’article 89 pour aller de l’avant avec la construction de l’école, une procédure qui pourrait prendre de six à dix mois. La seule autre option de la CSMB est de présenter un nouveau projet de plein droit.

Pour respecter le règlement municipal ou ne demander que des dérogations mineures, ce projet devrait comporter plus de places de stationnement, être plus haut et avoir des classes en demi-sous-sol. Un compromis que le directeur adjoint de la CSMB, Paul St-Onge, n’est pas prêt à faire.

La commission scolaire rendra sa décision à son conseil, lui aussi mardi prochain.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus