Andréanne Moreau/TC Media Cérémonie spéciale d'assermentation à Verdun.

Le gymnase du centre communautaire Dawson de Verdun a pris un air formel le 28 octobre pour accueillir 40 nouveaux Canadiens, venus y recevoir leur certificat de citoyenneté.

«C’est une journée très, très spéciale pour nous», confie Qiu Zhen Zhang, elle-même citoyenne depuis près de dix ans. Sa mère, venue la rejoindre de Chine et assermentée à cette cérémonie, a serré longuement la main de chaque invité d’honneur, nerveuse et visiblement reconnaissante.

«C’est toujours touchant de voir [ce genre de cérémonie]. On se rend compte qu’on ne réalise pas toujours la chance qu’on a d’être nés ici», confie le conseiller Sterling Downey.

Pour les nouveaux arrivants, l’événement prend une signification symbolique. «Vous êtes entrés ici aujourd’hui en tant que résidents permanents, mais vous ressortez citoyens canadiens», a prononcé sur un ton solennel la présidente de cérémonie, la juge Barbara Seal.

Pour la famille Tomoum, qui habite L’Île-des-Sœurs depuis 2010, ce changement de statut fait peu de différence. «Au Canada, les résidents permanents ont beaucoup de droits, alors la citoyenneté n’est pas un grand bouleversement», souligne le père, Hani. Pour eux, l’adaptation s’est faite à leur arrivée, quand ils devaient tout apprendre et apprivoiser cette nouvelle culture.

Un seul aspect diffère toutefois: la participation à la vie démocratique. C’est pourquoi le conseiller Sterling Downey, l’organisateur de cette cérémonie spéciale, avait tenu à ce que la première édition de l’an dernier se tienne à la mairie d’arrondissement, la maison du citoyen.

«On sait que le taux de vote chez les nouveaux citoyens est très bas et je m’étais dit qu’on pouvait peut-être changer ça en leur présentant leurs élus et les lieux ou la démocratie s’exerce. Ça peut les encourager à voter, et même à se présenter», explique-t-il.

Déception
M. Downey est déçu d’avoir eu à organiser la cérémonie de cette année à l’extérieur de l’hôtel de ville, la demande pour l’y tenir ayant été refusée par le service des sports et loisirs.

«Dans les critères pour évaluer les demandes d’activités à la mairie, on cherche à ce que ce soit les événements choisis soient vraiment reliés à Verdun. Dans ce cas-ci, quoique je trouve que c’était une cérémonie bien intéressante et importante, elle ne touchait pas nécessairement des Verdunois, mais aussi des gens du Grand-Montréal», justifie le maire Jean-François parenteau.

Les citoyens assermentés vendredi provenaient de 22 pays différents. La majorité sont des résidents de Verdun et des environs.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus