Archives TC Media

C’est face à l’Académie Beurling, entre la piste cyclable du canal de l’Aqueduc et le boulevard Champlain, que sera aménagé le nouveau parc canin de Verdun. Un emplacement qui ne fait pas l’unanimité.

La grande bande de terrain choisie, l’ensoleillement et son accessibilité sont notamment condamnés par les citoyens. Toutefois, c’est la sécurité qui suscite le plus de mécontentement de la part des propriétaires de chiens.

Ils ont été nombreux à interpeler le conseiller Sterling Downey, qui était responsable du dossier il y a trois ans. L’absence de traverse piétonne ou d’arrêt à cet endroit sur le boulevard Champlain est l’inconvénient le plus fréquemment évoqué. Une préoccupation partagée par des parents d’élève de l’école secondaire et le personnel.

L’arrondissement a toutefois assuré que des mesures seraient prises, sans en préciser la nature, afin de sécuriser le secteur d’ici l’ouverture du parc, prévue au printemps.

Isolé
«Ce parc ne dessert presque personne, tout juste un petit coin du quartier Desmarchais, souligne M. Downey. La majorité des gens vont devoir y aller en voiture et possiblement utiliser le stationnement privé de l’Académie Beurling.»

Il croit qu’une entente aurait pu être signé avec l’Institut Douglas pour aménager un parc sur son terrain, à l’angle des rues Beurling et Stephens, un endroit plus central dans le quartier.

Le conseiller présentement en charge du dossier, Pierre L’Heureux, estime pour sa part qu’un parc à chien doit satisfaire à la fois les propriétaires d’animaux et le voisinage qui pourrait subir certains inconvénients comme le bruit et les nombreux va-et-vient.

«On veut éviter qu’il y ait des problèmes de cohabitation, alors la décision prise est toujours un compromis», précise-t-il.

D’autres parcs à venir
Face aux critiques, M. L’Heureux précise que d’autres parcs canins verront le jour dans l’arrondissement d’ici peu.

«C’est notre devoir de fournir des espaces pour que les chiens puissent courir sans laisse, assure-t-il. Ce parc fait partie d’un grand plan, qui inclut l’aménagement de d’autres aires d’exercice canin, mais aussi la réfection de ceux qui existent déjà.»

Des négociations sont en cours avec différents partenaires.

Entre 600 et 700 propriétaires de chiens habitent Verdun et un peu plus de 1000 chiens y sont enregistrés.

Plans
Un abreuvoir, des bancs, des monticules et de grosses pierres naturelles figurent sur les plans de l’arrondissement.

Des arbres seront plantés sur le pourtour de l’aire clôturée, mais l’installation d’auvents ou de parasols est également envisagée pour créer de l’ombre en attendant que ceux-ci n’arrivent à maturité.

La construction d’un abri pour que les maîtres puissent se protéger des intempéries a aussi été évoquée, mais ne figure pas dans les plans actuels.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus