TC Media – Catherine Lamothe Le lac Lacoursière est envahi par la végétation, à un tel point que l'eau n'est plus visible à certains endroits.

Le lac Lacoursière sera finalement restauré, ainsi que deux autres étangs artificiels situés dans le parc du même nom, sur le chemin Marie le Ber. L’arrondissement de Verdun investira 162 000 $ pour nettoyer les étendues d’eau et en retirer les sédiments accumulés au fil des ans.

«À la suite d’une analyse de la firme de consultants en environnement Biofilia, on a découvert qu’il y avait un vieillissement prématuré des lieux. C’est un lac qui, essentiellement, n’a pas eu d’entretien direct dans les années antérieures», admet le maire, Jean-François Parenteau.

Longé par une piste cyclable, le parc Lacoursière est très prisé par les résidents de L’Île-des-Sœurs. «C’est vraiment un endroit magnifique, une richesse pour l’île. J’y vais régulièrement faire du vélo ou de la randonnée», fait valoir Bernard Tessier, qui demeure à quelques rues.

Les Insulaires étaient nombreux à souhaiter que le site soit restauré, affirme le président de l’Association des propriétaires et résidents de L’Île-des-Sœurs (APRIDS), Mario Langlois. «Actuellement, le lac est entièrement envahi par la végétation. À certains endroits, on ne voit même plus l’eau», déplore-t-il.

Langlois est toutefois satisfait de la décision adoptée lors du dernier conseil municipal. «Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Vaut mieux prendre son temps et faire les choses correctement plutôt que de les faire à moitié, surtout compte tenu des coûts que ça implique», croit-il.

Une opinion que ne partage pas tout à fait Bernard Tessier, qui été témoins de la dégradation du lac créé en 1986. «C’est évidemment une bonne nouvelle, mais ça a été négligé trop longtemps. Il faut toujours que ça finisse en crise pour que l’arrondissement agisse», estime celui qui habite l’île depuis 45 ans.

Entretien continu
Le lac Lacoursière souffre de l’accumulation de particules rocheuses et de boue, qui bloquent les drains pluviaux et empêchent l’eau de se renouveler.

«On va nettoyer le fond du lac au complet et réaménager l’espace pour redonner vie à la biodiversité du parc», explique M. Parenteau. Des arbres seront notamment plantés pour contrer la pousse des plantes envahissantes.

Le contrat à la firme Aménatech comprend des plans d’aménagement et la surveillance à long terme. «En continuant l’entretien dans les prochaines années, on n’aura plus à faire d’aussi gros travaux de nettoyage», soutient le maire de Verdun.

Des aérateurs seront également installés pour permettre au feuillage de se décomposer plus facilement dans l’eau et ainsi prévenir les accumulations.

Lac des Battures
S’il salue l’initiative, Mario Langlois rappelle que d’autres étendues d’eau ont besoin de restauration. «Maintenant, il faudrait que du travail soit aussi fait du côté du lac des Battures, qui est également envahi par la végétation», note-t-il.

Depuis plusieurs années, l’APRIDS somme l’arrondissement d’agir en ce sens. Une pompe a été installée pour oxygéner l’eau du lac en 2016.

Les travaux du lac Lacoursière débuteront quant à eux à l’automne prochain.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus