Andréanne Moreau/TC Media Le marché bio Chez Robin devrait ouvrir à la mi-mai, dans un grand local près du centre d'entraînement Énergie Cardio, sur la rue Wellington.

Un marché verra le jour dès ce printemps sur la Wellington. Avec ses aliments locaux et biologiques, ses produits en vrac et ses produits ménagers verts, le projet du nouveau Verdunois Robin Simond fait déjà des curieux et sème l’enthousiasme chez plusieurs passants.

Le jeune entrepreneur semble déjà avoir frappé juste en choisissant d’établir son commerce à Verdun. «Il n’y a pas de bannière Rachelle-Béry ni Tau dans l’arrondissement. Il n’y a que la Branche d’Olivier, mais c’est très différent de ce qu’on veut faire», constate-t-il.

Il s’est d’ailleurs réjoui quand il a constaté l’intérêt réel des Verdunois à voir un commerce comme le sien s’établir près de chez eux, palpable sur la page Facebook de l’entreprise, qui compte déjà près de 1000 abonnés deux mois avant la date prévue pour son ouverture.

Coup de cœur
C’est par un heureux coup du hasard que M. Simond et sa conjointe, Mireille Chamberland, ont décidé d’établir leur marché à Verdun.

Par un jour d’hiver au froid extrême, il y a deux ans, leur voiture est tombée en panne sur la Wellington alors qu’ils cherchaient un local à louer. En face de la Station W, dont leur ami Simon Defoy est propriétaire, ils s’y sont réchauffés.

«Devant un bon repas, il s’est mis à nous parler de Verdun. Il nous a dit à quel point les gens y étaient merveilleux et, surtout, que ce serait l’endroit idéal pour établir un marché local comme celui qu’on envisageait. Ça a été le coup de cœur», raconte M. Simond.

En plus de trouver un local dans le voisinage, le couple a emménagé dans un condo tout près où grandira leur petite fille, qui vient d’avoir un mois.

Valeurs familiales
Quand Robin Simond a laissé le domaine de la restauration, c’était pour trouver une carrière et surtout des horaires qui lui permettraient de fonder une famille. Au cours de ses études en création d’entreprise, il est toutefois devenu évident qu’il ne pourrait délaisser entièrement le monde de l’alimentation.

«Mon but, c’était d’avoir un marché écologique avec de beaux produits locaux et de faire connaître de petits producteurs passionnés», énonce-t-il.

Il écume donc depuis des années toutes les foires alimentaires et agricoles, visitant les fermes des éleveurs et des agriculteurs qui piquent sa curiosité.

«On veut que nos clients sachent que ce travail a été fait, qu’on est allé rencontrer les producteurs et qu’ils peuvent savoir vraiment ce qu’ils mettent dans leurs assiettes», affirme Mme Chamberland.

Et pour s’assurer de ne rien gaspiller de ces produits tout en profitant de l’expérience de M. Simond, une section bistro sera également aménagée dans l’épicerie. Un chef y élaborera des recettes en utilisant tout ce qui s’y trouve.

Pour donner un coup d’accélérateur à leur installation, Chez Robin marché local lancera dans les prochains jours une campagne de sociofinancement qui leur permettra d’acheter les premiers stocks et le système de caisse.

Facebook: Chez Robin marché local

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus