Gracieuseté/Ville de Montréal L'entrée d'eau actuelle de l'usine, à proximité de l'autoroute.

L’entrée d’eau brute de l’usine Atwater, à Verdun, se fera à partir d’un passage recouvert d’environ 870 mètres dans un an. Des travaux de 75,3 M$ visent à sécuriser l’eau potable de la contamination potentiel provenant des chantiers à proximité du canal, notamment sur l’autoroute 15 Sud.

La construction du tunnel, qui partira du pont Galt et se rendra en ligne droite jusqu’à l’usine, débutera en mai. Le passage sera creusé par un tunnelier, ce qui signifie qu’il n’y aura que peu d’interventions nécessaires en surface.

Comme mesures temporaires d’ici la fin des travaux, des rideaux de protection seront installés dans le canal à proximité des travaux routiers.

Le maire Denis Coderre a lancé les travaux, même si aucun engagement formel n’a encore été pris autant au provincial qu’au fédéral concernant l’octroi d’une subvention.

«Des discussions sont en cours avec les deux paliers gouvernementaux, a commenté le maire de Montréal. Cela dit, nous débutons les travaux sans délai pour faire face le plus rapidement possible aux risques.»

L’eau filtrée par l’usine Atwater, qui  fournit 1,3 millions de Montréalais, est puisée dans le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de LaSalle. Elle voyage sur près de huit kilomètres dans un canal à ciel ouvert.

Pour en apprendre plus sur l’histoire du canal de l’Aqueduc: La petite histoire d’un grand canal.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus