Hugo Lorini/TC Media L'Harmonie offre des cours de musique abordables principalement grâce au local gratuit auquel ils avaient accès.

L’Harmonie Richelieu doit se trouver un nouveau local pour continuer d’offrir des cours de musique d’ensemble à très faible coût. Il y a cinq semaines, l’organisme a appris qu’il devra quitter l’édifice Galt de l’école Monseigneur-Richard  fourni gratuitement depuis 27 ans.

La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), qui avait déjà fait savoir en septembre qu’il était possible qu’elle reprenne le local de l’ancienne école Notre-Dame-du-Sourire, a confirmé qu’elle en aurait besoin pour un nouveau programme d’études professionnelles en photographie.

«Le directeur général adjoint de la commission scolaire, Paul St-Onge, nous a dit de ne pas nous en faire. Mais nous, on est inquiet», fait valoir l’administratrice de l’organisme, Françoise Gloutnay.

Se relever les manches
Les membres de l’Harmonie sont tout de suite passés à l’action, approchant la mairie, la commission scolaire anglophone Lester B. Pearson, les églises et les propriétaires de locaux commerciaux.

Le défi est tout de même de taille: trouver un endroit de 85 mètres carrés avec un espace d’entreposage suffisamment grand et sécuritaire pour y laisser tous les instruments.

C’est d’autant plus difficile si on considère que, peu importe le loyer, il sera plus cher que celui de l’édifice Galt. L’impact sera direct sur les inscriptions.

«On a calculé que 1200$/mois ferait bondir les frais d’environ 50%. Si certains pourraient se le permettre, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’autant qu’on a des familles entières qui s’inscrivent chaque année», déplore la vice-présidente du CA, Geneviève Perrault.

Tous les revenus de l’Harmonie proviennent des inscriptions, de la Fondation Richelieu et d’événements bénéfice comme la vente de sapins de Noël. Les sommes recueillies sont ensuite entièrement remises en services puisque tous les administrateurs de l’organisme sont bénévoles.

Possibilités
L’Harmonie s’est déjà entretenue avec les directions du Centre d’éducation aux adultes Champlain et du Centre de formation professionnelle des Carrefours, deux établissements de la CSMB qui pourraient peut-être les accueillir.

«C’est sûr que c’est l’idéal pour nous d’être en partenariat avec une école, car les horaires concordent. Eux utilisent leurs locaux de jour, nous, on en a besoin de soir. Et, avouons-le, on fait pas mal de bruit», observe la présidente du CA de l’Harmonie, Suzanne Grothe.

La CSMB assure que l’organisme sera relocalisé dans un de ses établissements. Sans spécifier s’il bénéficiera des mêmes avantages, la commission scolaire confirme néanmoins qu’elle fera une annonce prochainement.

L’Harmonie Richelieu:

  • 220 musiciens
  • 88 enfants de 9 mois à 5 ans en éveil musical
  • 65 jeunes du primaire ou du secondaire
  • 70 adultes

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!