Andréanne Moreau/TC Media Pierre L'Heureux, Véronique Tremblay et Jean-François Parenteau.

Si le nom de la personne qui briguera le poste de conseiller de ville du district Champlain-L’Île-des-Sœurs pour remplacer Manon Gauthier reste inconnu, l’équipe de Jean-François Parenteau a dévoilé les deux personnes qui tenteront leur chance comme conseillers d’arrondissement. Pierre L’Heureux, sollicitera un second mandat alors que Véronique Tremblay est un nouveau visage en politique municipale.

Elle-même entrepreneure, Mme Tremblay est bien connue de la communauté entrepreneuriale de L’Île-des-Sœurs, où elle habite depuis 22 ans, tant pour son implication dans le Club des rendez-vous d’affaires que pour son poste comme vice-présidente du comité exécutif de PME MTL Grand-Sud-Ouest. Le réseautage est une de ses forces, puisqu’elle est cofondatrice du Mouvement WIM (Women in Mind).

Plusieurs la connaissent également pour son rôle dans le milieu scolaire. Organisatrice de l’Expo-Sciences pendant plusieurs années, elle a aussi présidé le conseil d’établissement de l’école primaire Île-des-Sœurs et coprésidé la Fondation des écoles. Mme Tremblay a été très engagée, entre autres, pour la réalisation de l’école des Marguerites.

C’est cette implication citoyenne qui a mené Mme Tremblay à s’intéresser à la politique. Après y avoir songé en 2013, elle fait cette fois-ci le saut, certaine d’avoir trouvé l’équipe où elle pourra évoluer et faire avancer différents dossiers.

«Je ne rame jamais dans un bateau qui tourne en rond. La vie est trop courte. Moi, j’ai besoin que les choses avancent», lance-t-elle avec conviction, ajoutant qu’elle a pu constater au cours des quatre dernières années que l’administration en place agissait rapidement et avait une vision pour l’arrondissement.

«Expert désigné»
Collègue de longue date de Jean-François Parenteau, ayant fait campagne à ses côtés en 2009 avant d’être lui-même élu en 2013, Pierre L’Heureux est «l’expert désigné des sujets touchant L’Île-des-Sœurs» pour le maire.

«Je ne prends jamais une décision concernant les travaux de l’ancien ou du nouveau Pont Champlain sans lui», soutient M. Parenteau.

M. L’Heureux connaît bien les habitudes et les réactions des Insulaires, ayant grandi et habité durant 40 ans à L’Île-des-Sœurs.

«C’est comme ça qu’en négociant avec Signature sur le Saint-Laurent (SSL), j’ai pu leur expliquer qu’il fallait absolument une quatrième voie puisque ça bouchait toujours entre l’île et la terre ferme, raconte-t-il. Même chose pour les détours, quand il y a des travaux. Je sais quel chemin les Insulaires vont naturellement emprunter si on ferme une rue.»

Longtemps impliqué dans les sports et les écoles à l’île, alors qu’il y élevait sa fille, il est également bien au fait des enjeux qui touchent les espaces publics, comme les parcs. Il se rappelle également très bien du visage de l’île avant sa grande période de développement. «Ça me donne une perspective différente sur les enjeux actuels et un peu plus de recul», estime le professeur d’histoire au cégep Dawson.

S’il n’est pas le membre le plus actif sur les réseaux sociaux de l’Équipe Coderre, M. L’Heureux est impliqué dans plusieurs comités à l’arrondissement. En charge des dossiers touchant les sports et loisirs, il est très présent pour tout ce qui touche la reconstruction du Pont Champlain et préside également le Comité consultatif d’urbanisme (CCU).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!