Gracieuseté/Dorothee E.Nowak Sophie Faucher faisant la lecture de son livre Frida, c'est moi.

L’actrice Sophie Faucher est une farouche défenderesse de la lecture, mais surtout lorsque celle-ci se fait à voix haute. Elle sera à la Librairie de Verdun le 7 samedi dans le cadre de la Semaine Lis avec moi afin d’en faire la preuve elle-même avec son livre pour enfant Frida, c’est moi.

«Raconter nous permet de prendre la lecture comme un jeu et renforce l’idée du partage. On peut s’amuser à faire des voix, à donner vie au récit», plaide-t-elle, ajoutant que la lecture ne devrait pas apparaître comme un devoir mais bien comme une partie de plaisir.

La lecture à voix haute permet entre autres de faire ressortir certains mots, certaines sonorités, et ainsi de se rendre compte des intentions de l’auteur, qui seraient passées inaperçues sans la voix. Elle-même, dans son livre, a inclus plusieurs rythmes qui ne ressortent bien que lorsqu’on les dit.

Sophie Faucher a pu constater plusieurs effets bénéfiques de la lecture à voix haute. «Ça donne confiance en soi, forge le caractère et aide à prendre sa place, assure-t-elle. Tout le monde aime se faire raconter des histoires. Pour les jeunes, ça peut devenir un moment où ils ont une attention privilégiée de la part des adultes qui les entourent.»

Lis avec moi est un organisme à but non lucratif dont la mission est de promouvoir le plaisir de la lecture auprès des jeunes en favorisant l’accompagnement comme moyen d’apprentissage. Le thème de la lecture à voix haute a été choisi pour la 13e édition de la Semaine Lis avec moi, un mouvement national qui se déroule cette année du 1er au 8 octobre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!