Patrick Sicotte/TC Media Jean-François Parenteau a remporté un deuxième mandat avec 54% des voix.

Jean-François Parenteau a remporté un deuxième mandat à la tête de Verdun, mais cette élection était teintée de déception. En plus de se retrouver dans le parti minoritaire à la ville-centre, le maire d’Équipe Coderre perd de nombreux collègues.

La configuration du conseil reste sensiblement la même, avec tous les conseillers d’Équipe Coderre remportant les sièges de Champlain-Île-des-Sœurs et tous ceux de Projet Montréal réélus dans Desmarchais-Crawford.

«Je pense que les gens étaient satisfaits du travail accompli. Ils l’étaient visiblement aussi de celui de l’opposition. Je suis persuadé qu’on va travailler ensemble. On a déjà montré qu’on était capable de collaborer», a fait valoir M. Parenteau.

Départs difficiles
Au fur et à mesure que la soirée avançait, dimanche, les chocs frappaient le maire de Verdun, les uns après les autres, le laissant toujours plus désarçonné. Parmi les têtes d’affiche de son parti dans d’autres arrondissements, dont Réal Ménard, Elsie Lefebvre, Anie Samson, Russell Copeman et Richard Bergeron, les défaites s’accumulaient.

«C’est fou de voir ça, tous ces gens que j’ai côtoyé au cours des quatre dernières années et qui, du jour au lendemain, ne seront plus là. Ils se sont donnés corps et âme pour Montréal et ont toujours assumé leurs décisions», plaide-t-il.

Le départ de Denis Coderre est lui aussi un choc pour M. Parenteau. «Je l’ai côtoyé comme individu et il m’a beaucoup appris, moi qui étais complètement vert quand j’ai été élu pour la première fois en 2013. C’est un grand personnage et je crois que l’histoire saura lui rendre hommage.»

Encore plus près de lui, la défaite de sa collègue Marie-Eve Brunet, conseillère d’arrondissement dans Champlain-Île-des-Sœurs qui a tenté de déloger Sterling Downey comme conseillère de ville de Desmarchais-Crawford, le touche beaucoup.

Le maire de Verdun ignore pour le moment la place que la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante, lui confiera au conseil de la ville-centre. M. Parenteau siégeait jusqu’ici sur le conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), sur les commissions du développement économique local et des travaux publics en plus d’être conseiller attitré à l’eau.

Optimisme
Malgré un résultat en nuances, Jean-François Parenteau envisage son prochain mandat avec optimisme. «On a plein de beaux projets. Dans les prochaines années, le pont Champlain va être terminé, les travaux de l’autoroute 15 aussi, l’Auditorium va être refait et la plage sera une réalité. J’ai très hâte de me remettre au travail», assure-t-il.

Il compte aussi donner la chance au coureur en ce qui a trait à Valérie Plante.

S’il promet à son épouse d’être moins excessif dans les heures qu’il consacre à ses fonctions, il garantit qu’il ne sera pas moins présent sur les réseaux sociaux.

«C’est grâce à eux que j’ai pu résister à la vague qui a submergé l’Équipe Coderre, alors je n’arrêterai certainement pas, dit-il. Et puis, c’est un outil incroyable. Pour moi, ce sont mes yeux sur le terrain et ça me permet de mieux faire mon travail.»

Les élus seront assermentés le 16 novembre, lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!