Gracieuseté - Osa Images Gregory Charles promet de jouer tant qu'il y aura des spectateurs pour écouter la musique.

Le pianiste québécois Gregory Charles sera accompagné d’une chorale à l’occasion d’un concert organisé le 3 décembre au profit de l’organisme l’Arche qui célèbre son 40ème anniversaire. À l’Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, les chanteurs laisseront place à l’improvisation pour garder le public alerte pendant plusieurs heures.

Quelles sont les raisons qui vous poussent à participer à un concert au profit de l’Arche?
Je ne dis jamais «non» lorsque je suis capable d’aider. J’ai appris tôt que «oui» est le mot le plus puissant et qu’on peut changer le monde en le prononçant. Je le vois quand on me le dit. C’est sûr qu’en tant qu’artiste, une bonne part de ce que l’on fait dans une saison est de venir aider les organismes et groupes communautaires entre autres, alors ça me fait plaisir de pouvoir collaborer, d’autant plus qu’on n’a pas besoin de me tordre un bras pour que je m’assoie derrière un piano et que je fasse de la musique, accompagné de chanteurs.

Quel type de musique allez-vous jouer?
La dernière fois que j’ai fait un programme de musique, le politicien René-Lévesque était vivant et il était au pouvoir alors je ne fais plus jamais ça. J’ai un répertoire assez étendu et assez universel. J’aime voir le public pour qui je joue, participer à des jeux interactifs avec lui et me servir de l’équipage qui est présent autour de moi. Dans ce cas-ci, je vais me servir de la vingtaine de chanteurs qui composent la chorale, on va improviser et rendre cette après-midi, la plus signifiante, belle, divertissante, touchante, que possible.

Est-ce que l’on peut parler d’une affinité pour la chorale?
Absolument, ça fait presque 40 ans que je fais du chant choral. Je suis un passionné fou. Je vais en plus avoir un beau groupe, qui est flexible et qui peut improviser. C’est particulièrement difficile pour les chœurs, mais c’est tellement plaisant et comprendre que le chœur est un instrument dont chaque cellule contribue à quelque chose. C’est difficile de se sentir plus accompli.

Est-ce que vous abordez un concert au profit d’un organisme d’une manière différente qu’un spectacle que vous feriez en tournée?
Pas vraiment, la musique demeure la même. En plus, un spectacle est toujours au profit de quelqu’un et pas forcément au profit économique. On ne sait pas dans quel état les gens qui viennent nous écouter se retrouvent. Il y en a qui auront appris ce jour-là qu’ils ont une maladie ou encore qu’ils ont perdu leur emploi, toutes sortes de choses qui sont plus ou moins dramatiques dans leur vie. L’objectif est donc de tout mettre en perspective, de faire oublier, de faire digérer les challenges par un moment artistique.

L’Arche-Montréal espère amasser 400 000$ au terme de sa campagne de financement qui s’étalera sur trois ans. La somme d’argent servira à la rénovation et à l’aménagement des foyers qui accueillent 25 personnes avec une déficience intellectuelle, réparties dans cinq foyers du Sud-Ouest de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!