Il n’y a pas de chance à prendre avec la sécurité sur nos routes, surtout l’hiver. Et c’est la loi. Les Québécois sont dans l’obligation d’installer des pneus d’hiver sur leur voiture entre le 15 décembre au 15 mars inclusivement.

Cette loi s’applique à tous les véhicules de promenade immatriculés au Québec, aux taxis, aux véhicules de location au Québec, aux cyclomoteurs ainsi qu’aux motocyclettes sous peine de recevoir une amende de 200 $ à 300 $.

«Quand les températures descendent en dessous de 7 °C, la gomme des pneus d’été ou quatre-saisons adhère beaucoup moins à la route», explique le garagiste Mario B. Les pneus d’hiver sont conçus de façon à demeurer souples jusqu’à une température de -40 °C.

La particularité de ces pneus est que leurs rainures sont plus profondes, au moins 4,8 mm, afin d’évacuer rapidement la neige, de réduire les distances de freinage ainsi que d’accélérer de manière plus sécuritaire.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) recommande de ne pas attendre la date limite pour passer à l’action, car la météo pourrait surprendre plus d’un conducteur, comme ce fut le cas cette semaine avec les premières neiges.

«Dès qu’il fait froid, il faut chausser ses pneus d’hiver», confirme Mario B.

Les coûts varient entre 100 et 200 $ le pneu, selon sa taille. Il faut ensuite ajouter entre 60 et 80 $ pour la pose.

Inspection
Il est aussi conseillé d’inspecter certains équipements du véhicule tels que l’huile à moteur et à transmission, les liquides pour freins, de servodirection et antigel, le fonctionnement du système de chauffage et de dégivrage, ainsi que le niveau de liquide lave-glace.

Quelques établissements à Montréal offrent aussi des cours de conduite sur neige et glace afin d’intégrer les bons réflexes sur les routes en hiver.

Exceptions
L’obligation est levée

  • Les 7 premiers jours qui suivent l’achat d’un véhicule de promenade à un commerçant
  • Les 7 jours qui précèdent la fin d’un contrat de location de 12 mois ou plus sur un véhicule de promenade
  • Sur un véhicule de promenade ayant un certificat d’immatriculation temporaire (ou transit), jusqu’à concurrence de 7 jours après la date de délivrance
  • Sur une habitation motorisée (VR)
  • Sur la roue de secours d’un taxi ou d’un véhicule de promenade
  • Sur une moto utilisée comme véhicule d’urgence
  • Sur un véhicule pour lequel a été délivré un certificat d’exemption de pneus d’hiver

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!