TC Media - Archives Des patinoires comme la Bleu Blanc Bouge ont été citées parmi les rares activités développées durant l'hiver.

Une cinquantaine de Verdunois se sont réunis plus tôt cette semaine pour donner à l’arrondissement leur point de vue concernant l’activité physique. Ils ont souligné le manque d’écoute des besoins et de plateformes de communication. Ils ont également proposé des idées de trocs et d’activités gratuites.

«Ça fait des années que l’on réclame le retour des tables de concertation pour les sports et loisirs, insiste André Julien qui fait partie du baseball mineur de Verdun. Ça fait très longtemps qu’il n’y a pas eu des rencontres comme celle du 20 novembre.»

Il espère que la démarche de l’arrondissement ne se limitera pas à un rapport et que des actions concrètes seront mises en place rapidement.

Julien a profité de l’événement pour souligner différentes lacunes liées à l’organisation du sport, comme la gestion et l’entretien des terrains, le manque de planification ou encore la sous-utilisation des parcs.

Il a également fait une proposition qui a retenu l’attention. «Quand j’étais jeune, il y avait des moniteurs de parcs qui encadraient différentes activités, par exemple le basketball et le baseball, raconte-t-il. Les jeunes étaient encadrés. Certains sont devenus de grands athlètes et c’était gratuit.»

Partage
L’entraide a été un point central de la concertation, tant en terme de ressources humaines, que de compétences ou encore de biens. Différents projets ont été cités et certains pourraient voir prochainement le jour à Verdun.

«Avec l’arrondissement, on voudrait proposer à tout petits prix du matériel de plein air pour les 0 à 5 ans, annonce l’intervenante sociale à Pause Parents-Enfants, Amelia Alexandrescu. Les parents ne veulent pas acheter de raquettes ou de skis de fond par exemple, car ça coûte trop cher et que les enfants grandissent vite.»

L’idée a émergé il y a un mois et la grande question a été de savoir si elle était déjà mise en place, car tous les participants ont mentionné un grand manque de communication.

«Je suis venue populariser la table de concertation Famille de Verdun. Certaines personnes ne sont pas au courant de mon programme donc je me dis que je peux aussi avoir manqué une information», commente Mme Alexandrescu.

Inspiration
Dans la salle de la maison de la culture, un participant a même fait le déplacement alors qu’il n’habite pas et ne travaille pas à Verdun. Laurent Coué travaille pour Montréal physiquement active et il a apporté des initiatives prises dans d’autres territoires.

«Le Regroupement des éco-quartiers a par exemple récupéré du frêne malade et l’a transformé en modules de jeux urbains pour les jeunes. Il y a quelques ruelles qui les ont à Montréal et les utilisateurs disent que c’est extraordinaire donc ils y vont régulièrement.»

Son intention est aussi de voir quelles sont les initiatives citées pour le réaménagement urbain pour ensuite soutenir les citoyens qui voudrait s’exprimer sur les transports actifs lors des conseils municipaux.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!