Le Français d’origine Louis Durand a ouvert son magasin de jouets en 1968 sur la rue Wellington. Cinquante ans plus tard, l’espace est toujours le même, seuls les jouets ont évolué au fil du temps. Il a su transmettre sa passion à sa petite fille, Valérie De Guise, qui a depuis pris la direction de la compagnie.

«Mon grand-père a vu le potentiel de l’univers des jeux alors qu’il était grossiste chez Duchesneau-Trudeau et qu’il vendait des jouets pour les quincailleries et les dépanneurs, raconte Valérie De Guise. Il n’y avait pas vraiment de magasin de jouets comme tel, mais il a décidé de s’associer avec Maurice Brault pour ouvrir en septembre 1968 le Coin du jouet.»

À l’époque, Louis Durand habitait Verdun et le quartier en plein essor l’a séduit. Pendant plusieurs années, il a été le seul à se spécialiser dans le secteur.

«C’était nouveau, les gens ont bien aimé ça et ont embarqué dans l’aventure. On proposait surtout des chapeaux de cowboy et des petits fusils pour les garçons ainsi que des poupées pour les filles. C’était très stéréotypé et traditionnel dans ce temps-là», explique la jeune femme de 26 ans.

Familial
Le magasin est intact depuis 50 ans, avec la même superficie pour garder l’endroit chaleureux et proche de sa clientèle. Le comptoir est toujours à l’entrée et les jouets sont rangés de sorte à rentabiliser l’espace.

«L’industrie se porte très bien, notamment avec les jeux de société parce que le monde aime se retrouver entre amis et s’amuser à moindre coût, soutient Mme De Guise. Aujourd’hui, on propose des produits plus variés pour répondre aux demandes et faire face à la concurrence. On se distingue en traitant chaque client qui entre dans le magasin comme un membre de la famille et on lui offre un service personnalisé.»

Âgé de 86 ans, Louis Durand est toujours actif, mais il reste en retrait en se chargeant plutôt de la comptabilité. Quant à sa petite-fille, qui a commencé à temps partiel pendant ses études en design graphique, elle est depuis trois ans la directrice générale. C’est elle qui a d’ailleurs créé le nouveau logo de l’entreprise.

Expansion
Le succès rencontré à Verdun a permis d’ouvrir une succursale au Carrefour Angrignon de LaSalle. La superficie y est deux fois supérieure à celle de la rue Wellington, ce qui a fait passer l’équipe de trois à dix employés.

«À l’avenir, on voudrait développer notre site Internet pour l’achat en ligne. On est déjà présents sur les réseaux sociaux, mais on voudrait l’être davantage. On aimerait notamment créer des podcasts avec des capsules jeux amusantes», précise Valérie De Guise.

Le Coin du jouet célébrera son anniversaire avec son public. Lors de la vente-trottoir cet été, un jeu gonflable pourrait par exemple être mis à la disposition des enfants.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!