L’école primaire Lévis-Sauvé poursuit ses efforts pour réduire ses déchets. Depuis octobre, la brigade verte gère un système de compost et use de créativité pour expliquer les enjeux de sa démarche tout en impliquant les autres élèves.

Encadrés par l’enseignante Véronique Vallée, les huit membres de 6e année ont mis des bacs à compost dans chaque classe. La brigade verte s’occupe de récupérer les déchets dans les toilettes et de tout sortir dans le bac principal à l’extérieur.

«J’ai décidé de participer, car je veux avoir un futur plus sain pour moi et pour ma sœur qui est en maternelle, soutient l’un des participants, Gabriel Champagne. Je trouve que c’est important si l’école est plus verte et il y a déjà de l’amélioration puisque le nombre de déchets qui vont à la poubelle a commencé à diminuer après seulement un mois de compost.»

La satisfaction d’opter pour une démarche écologique se fait également ressentir chez Laurence Boudrias. À 12 ans, elle s’est engagée dans ce projet pour mieux comprendre les enjeux environnementaux et pouvoir ensuite les expliquer à ses parents, voire instaurer le compost à la maison.

«Parfois je me rends compte que je n’ai pas mis un article au bon endroit alors je vais le rechercher pour le placer où il doit aller. C’est simplement une question d’habitude et en faisant des vidéos, on en apprend encore plus», assure la jeune fille.

Outils
Afin de motiver les quelque 400 élèves de l’école, une première vidéo a servi à expliquer le projet. Le fonctionnement de la récolte des déchets à l’école a ensuite été présenté dans une seconde capsule.

«Je pense que c’est une formule dynamique, qui fait rire et dont on se souvient, souligne l’enseignante Véronique Vallée. On a également prévu en janvier de faire une bande dessinée où la brigade verte se transforme en bande d’espions dont le rôle est de mettre les papiers bruns et les mouchoirs au compost.»

La réalisation d’autres outils visuels est aussi au programme, potentiellement en 3D, afin de cibler les déchets que produisent les enfants et de faciliter le choix de la poubelle appropriée. Elle prévoit aussi de poursuivre sa série de vidéos, notamment pour promouvoir la réutilisation, rappelant par exemple que les cuillères en plastique ne sont pas recyclables.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!