Gracieuseté - Sandra Sirois Sandra Sirois vient juste de publier son premier roman que déjà elle est en train d'écrire la suite qui se déroulera entièrement à Verdun.

La présentatrice de télévision pour MétéoMédia, Sandra Sirois, s’est inspirée de Verdun pour écrire son premier roman «Sam perd la carte». L’arrondissement va prendre encore plus de place dans son second livre qui est en cours d’écriture.

«Comme tout journaliste à la pige, le nombre de contrats fluctue. C’est donc très important dans le métier que j’exerce de montrer ses intérêts. Personnellement, j’ai voyagé dans 32 pays, j’ai étudié en Australie et en Belgique, j’ai également travaillé à Vienne, Budapest», raconte Sandra Sirois.

Avec l’idée d’animer potentiellement une émission de voyage, elle a commencé par rédiger un guide de voyage humoristique, avant de se faire diriger vers le roman humoristique. Elle a alors créé une héroïne, Samantha Jolicoeur, dont le nom est inspiré de la station de métro qu’elle était habituée à prendre lorsqu’elle habitait Ville-Émard.

«J’ai décidé de la faire habiter Verdun, car la dernière place où j’ai habité dans le Sud-Ouest, c’était dans cet arrondissement et mon chum habite sur place, explique la présentatrice. Je suis toujours dans le coin, car je vais souvent au restaurant Garage Café et au bistro Entre Ciel et Terre».

Au début du livre, son personnage est frustré de sa vie, car elle n’aime pas son travail, elle vit des échecs amoureux et sa relation avec sa mère se passe mal. Cette situation l’incite à quitter le Québec et à partir à l’aventure, tout d’abord à Munich, puis en Thaïlande.

«Au début, elle vit une petite lune de miel, mais, à la fin, elle est aux Philippines où elle vit quelque chose de fort et elle se dit qu’elle était bien dans son appartement au Québec. Elle réalise finalement que sa vie n’était finalement pas si pire que ça et que, même si elle est à l’étranger, elle reste la fille de Verdun», souligne Mme Sirois.

La conclusion est que, même si elle essaye de changer sa vie, elle finit par retourner aux sources.

Suite
Sandra Sirois est déjà en train d’écrire le tome 2. «Ça commence à Verdun, précise-t-elle. Samantha Jolicoeur travaille comme animatrice de radio communautaire. Je me suis inspirée de l’ancienne station commerciale CKOI de la rue Gordon. Ça n’existe plus, mais je me suis dit que la radio avait eu une grande place dans l’arrondissement.»

La présentatrice avait elle-même travaillé dans une radio communautaire à LaSalle, donc on retrouve des points de repère de sa vie, même si l’histoire reste une fiction. Elle prend aussi plus de temps de décrire différents coins de l’arrondissement, dont la rue Wellington.

«C’est vraiment un arrondissement intéressant, car il est en expansion. C’est ça qui est drôle avec Verdun, c’est qu’il commence à y avoir des condos quasiment de luxe, mais en même temps, il y a encore des quartiers pauvres et de vieilles bâtisses», fait-elle remarquer.

Son second livre restera un roman d’action qui pourrait être publié à l’automne prochain et dont les aventures pourraient encore se poursuivre à travers d’autres écrits.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!